La Via ferrata du Mont d’Ornans

L'aventure et l'évasion

La Via ferrata du Mont d’Ornans

8 février 2018 Via ferrata 0

VIA FERRATA du MONT à ORNANS ( Doubs)

Le parcours classique de la via d’Ornans est classé peu difficile, et comporte des échappatoires, qui, elles, sont assez difficiles !
Par ailleurs, la conception de cette Via est un peu curieuse, car elle donne l’impression d’avoir été réalisée à l’envers…elle serait certainement bien plus logiquement parcourue en sens inverse. ( niveau de difficulté, techniques de progression et pédagogie…)

Le premier tiers est en effet une partie plus « technique » et plus fatigante…démarrant directo par de la verticale, suivie d’un bon passage avec petit dévers.
Notons que ce démarrage vertical peut être évité en suivant plus longtemps le chemin d’accès et en empruntant le sentier partant tout de suite à gauche après l’escalier de fer. On trouve alors un câble sub-horizontal qui rejoint la Via en toute sécurité.

Le petit parcours complémentaire réalisé plus récemment, est classé TD, sans échappatoire.
Remarquons que cette histoire de « sans échappatoire » reste très subjective dans le cas de cette Via, car on peut toujours faire demi-tour en cas de nécessité, et qu’il suffit d’être muni d’une corde et d’un descendeur pour rejoindre le plancher des vaches une vingtaine de mètres plus bas !
Ce parcours TD a donc été effectué par Elisa et Christian , sans aucun problème, si ce n’est que près de la moitié de l’itinéraire se fait en dévers plus ou moins prononcé, et que les bras tirent un peu …Mais la vue sur Ornans n’en est que plus méritée !

 

Deux précautions s’imposent :

1) il faut impérativement être muni d’une longette, qui, d’ailleurs, est réputée obligatoire par un panneau. On pourrait passer sans, mais avec de très bons bras, et du temps devant soi ! Celles dont le club est doté conviennent parfaitement.

2) il est vivement conseillé d’emporter avec soi une corde et un descendeur permettant d’improviser sa petite échappatoire personnelle à tout moment du parcours. Deux formules sont alors possibles : poser une corde autorisant la descente de la ou des personnes qui abandonnent, les autres la récupérant et poursuivant la Via sans les démissionnaires, ou, poser une corde de rappel, deux fois plus longue donc, pour le cas ou tout le monde s’échappe et revient à pied par le bas de falaise.

 

 

Le parcours TD recoupe le parcours classique dans un passage F, pour se terminer par un surplomb assez sévère surtout après avoir donné dans la longueur TD précédente. Ce dernier passage peut être évidemment « oublié », comme il peut être tenté isolément…mais là encore, pas sans précaution pour s’en sortir si on vient à se retrouver suspendu sur les grandes longes, les pieds ballants dans le vide sous le surplomb…car même avec 3 ou 4 mètres seulement sous les fesses on se retrouve ballot et incapable de remonter, comme de descendre.

Ne pas s’engager dans le TD de la Via d’Ornans avec plus d’un débutant (ou presque), pour un confirmé, et ne pas s’y engager si on est déjà fatigué paraît très sage… aussi sage que d’emporter la corde et le descendeur ! Pratiquer mains nues ou en mitaines facilite pas mal les choses.
Quelques autres conseils déjà valables pour la plupart des Via : éviter de pratiquer les TD en plein soleil, ne pas les tenter si la roche et les barreaux sont mouillés, emporter de l’eau, et choisir des créneaux de pratique peu fréquentés.

 


Ce dernier critère est important, car il permet d’éviter d’enquiquiner tout le monde si on se trouve très lent par rapport aux autres pratiquants, mais aussi, il évite de se trouver bloqué durant de longues voire très longues minutes accroché à la paroi en de mauvaises postures le temps que ça « débloque » devant, si on est précédé par des personnes qui se sont surestimées et/ou n’ont pas les moyens de se sortir seules de l’impasse dans laquelle elles se sont fourrées.
Par ailleurs, ne pas être « poussé au cul » par de plus rapides que soi est une chose bien agréable…alors, vivent le hors-saison et/ou les horaires décalés !
PS : on a trouvé un tarif local : 35€ / personne, en groupe de six, pour 3 heures…transport non compris. La dernière « charrette » aurait donc coûté 455 €… Merci, S.J.V. !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *