Les péripéties de Coco, chapitre un… 238

L'aventure et l'évasion

Les péripéties de Coco, chapitre un… 238

4 novembre 2019 Randonnée Via ferrata 0

Les péripéties de Coco, chapitre un…  (Octobre 2019)

Coco s’est engagée pour la première fois dans un séjour de SJV de plus de trois jours…et en automne, dans l’Est de la France.
Pour une « frileuse », c’est quand même un défi, pris d’emblée !
Sur le chemin du retour, elle s’est appliquée à raconter, sobrement, le déroulement de chacun de ces jours, de son point de vue. Les cinq chapitres de son texte sont les sujets de cinq articles, livrés tels quels.

Départ pour de nouvelles aventures.

 Au premier jour, en route pour Léaz ou nous sommes censés  dormir dans un lavoir ! Toutefois la météo paraissant clémente nous décidons de dormir près des voitures sur le parking.  A 21h après un dîner réconfortant nous installons notre campement pour la nuit. Heureusement il fait doux et nous sommes bien installés dans nos lits de camp et nos duvets bien chauds.
Mais, hélas, à 3h du matin la pluie nous oblige à nous réfugier à l’abri. Nanou rejoint Kiki qui était déjà sous un auvent et Gigi et Coco rejoignent leur voiture.
Le restant de la nuit sera un petit peu moins confortable mais au chaud et surtout au sec !

Lever 7h au second jour, pour préparer tout le matériel nécessaire à notre grande journée. Au programme la via ferrata de Fort-l’Ecluse puis la via ferrata du Mont à Sixt-fer-à-cheval et pour finir avec une randonnée qui nous permettra de bivouaquer à côté d’un lac en altitude. Nous démarrons la première via vers 8h30. Et c’est parti pour l’escalade de la falaise menant au sommet du Fort l’Ecluse.
Malgré les brumes, le paysage se dévoile sous nos yeux avec le Rhône et le Fort du bas.


Comme nous sommes tous les quatre relativement aguerris à cet exercice la montée se fait sans aucune difficulté et beaucoup de plaisir.
Quelques dévers demande un peu plus d’efforts sans toutefois poser de problème particulier.


En à peine une heure nous voilà déjà au sommet et pourtant nous avons pris notre temps avec des dizaines de photos et poses artistiques des uns ou des autres.
Parvenus au sommet, et après une courte visite des lieux historiques, il nous faut redescendre par le sentier assez raide que nous dévalons tous en trottinant voire en courant pour ces messieurs…

Puis reprise de la route pour Taninges où nous laissons une voiture et faisons notre pause déjeuner.
Nous repartons alors pour faire notre deuxième via, celle du Mont.
Belle via un peu plus technique que la 1ère. 
Il faut déjà grimper sur un sentier bien raide avant de l’atteindre. Magnifique vue avec un nombre incalculable de cascades.  Quelques devers et une montée sur une échelle très droite sont ce qui m’impressionnera le plus….. 
Et la journée continue.. Eh, oui ! il y en a qui font des triathlons, à la SJV, ça s’appelle des journées bi-sportives en 3 temps… Lol!!! 
Et ce 3ème temps n’est autre qu’une randonnée de 4h que nous démarrons à 16h30 et qu’il est prévu de finir à la frontale… Faut bien agrémenter l’exercice. 

Objectif : le lac de Vogealle au cirque de Sixt-fer-à-cheval. Je sens que ça va être long car la route de la veille et une nuit un peu courte, en plus des 2 vias m’ont déjà bien fatiguée. Mais bon, la troupe est gaie, la météo bien que brouillardeuse est clémente, au point que nous sommes vite en tee-shirt. Et puis ce cirque avec ces belles couleurs de l’automne est juste trop beau. 


Et c’est parti, doucement au départ jusqu’au Bout du Monde… du cirque et ensuite en pente relativement facile. 
Le jour baisse progressivement et bientôt nos yeux se font chats pour trouver le chemin dans les feuilles mortes. Des plaques de schistes traîtres nous glissent sous les pieds, quand nous ne sommes pas en train de patauger dans la glaise. 
Nanou avance bien malgré son genou tordu cet après-midi. Kiki et Gigi, comme d’habitude sont increvables et moi je peine de plus en plus. Il faut dire que nous avons prévu de bivouaquer au bord du lac, donc nos sacs sont pesants  en conséquence. C’est que nous sommes à la fin octobre et que la température là-haut sera fraîche !!!


Nous arrivons bientôt à une buvette-restaurant, bien sûr fermée en cette saison. Kiki, conscient que je rame propose l’alternative de bivouaquer là avec montée au lac le lendemain… Sachant que le programme est pas mal. 
Il fait nuit, ce que nous savons, c’est qu’il reste 1h55 (Théoriquement…)…et que faire l’aller et le retour le lendemain sera utopique. 


Nous décidons donc de continuer. Il ne me faut pas longtemps pour me rendre compte que je vais souffrir sur ces 2h. J’en informe très vite mes équipiers pour le cas où il faudrait faire demi-tour. Ils prennent une partie de ma charge, Kiki m’ayant déjà fabriqué des bâtons dans la forêt. 
Mon problème c’est surtout ma cuisse gauche qui me fait souffrir à chaque effort avec par moment des crampes… Mais je monte, me motive.. Un pied devant l’autre… Je sens que ça monte toutefois dans le noir avec les frontales, impossible de voir le dénivelé… (NDLR : heureusement pour elle ! )
Et puis, nous arrivons à des refuges après une grosse 1h30 de montée. 
Kiki propose de s’arrêter là. 
Je suis à bout de forces. 


Il nous emmène dans une baraque où il y a des planches qui nous permettront de dormir. Avec Gigi nous nous mettons bien vite des vêtements chauds et secs… Et déjà Kiki revient avec Nanou… Pour nous dire qu’ils ont trouvé « un peu mieux ». Nous les suivons et là, le bonheur… !  Un vrai refuge avec des matelas, bougies table et bancs.. Le luxe. Je suis gelée autant à cause du froid que de la fatigue. 

Tout le monde m’aide, même Gigi qui lui aussi se sent raide. 
On avale un pique-nique froid avec plus ou moins d’appétit selon les gugusses de l’équipe. Puis j’installe mon duvet et me couche. Heureusement j’ai pris des chaufferettes qui me réconfortent un peu malgré des crampes dans la jambe…. Et enfin le sommeil vient. 

C’était là…le premier jour !

Petit résumé de la première via ferrata, un peu particulière :

Et un autre pour la seconde ! 

Et même un troisième pour notre randonnée montagnarde nocturne…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *