Via ferrata du Canyon de Bellevaux

L'aventure et l'évasion

Via ferrata du Canyon de Bellevaux

15 mars 2018 Via ferrata 0

Bellevaux, canyon, et via ferrata !

On décrit ici la Via ferrata « facile » du Canyon.

 

Le Canyon de Bellevaux est connu et parcouru depuis plus de 20 ans. On rendra mémoire ici au regretté spéléologue Régis Magnin qui fut l’équipeur en première de cette suite de cascades.
Nichée en milieu forestier et plus ou moins intérieure au canyon, voilà une via que l’on peut faire l’été ou au printemps voire automne quand il fait plein soleil et/ou très chaud.
Certes, le fait d’installer une via ferrata dans ce canyon est une dégradation indéniable du site en ce que la multiplicité des barreaux, câbles, poutres traversantes et autre pont de singes crée une pollution visuelle regrettable.
Ce que l’on remarque beaucoup moins pour les vie ferrate classiques qui se fondent généralement très bien au rocher dès que l’on prend un peu de distance.

Cette réserve étant faite, quelle via agréable !
Soit l’on parque la voiture au village, près de La Poste, et on emprunte le « chemin de sous l’église »balisé qui descend rejoindre le torrent Brevon qu’il traverse après 250 m par une originale passerelle couverte en bois ajouré aux as, puis remonte sur 450 m pour atteindre le pont routier de la VCN°3 en passant par un parc accrobranche.
On peut louer du matériel de via au bureau du parc (s’il est ouvert…).


La via démarre au calvaire en bord de route, d’où l’on peut déjà avoir une belle vue d’ensemble du canyon du Ruisseau des Nants.
Elle commence « débonnaire », sur les rochers peu pentus puis de plus en plus.
Si le débit du torrent est fort, les cascades créent des embruns qui rendent roche, barreaux et poutres glissants, réclamant des précautions.
Ensuite, c’est une succession de passages ascendants dont certains en léger dévers, reliés entre eux par des traversées de la gorge à base de 4 poutres, 2 ponts de singes et 1 pont népalais. Environ 250 m de ligne câblée pour 80 m à déniveler, avec une enfilade de cascades et bassins d’eau cristalline, engorgés dans des écrins de roche moussue, ambiance « jungle » !
Le tout au frais avec de petits passages au soleil, et sans grande difficulté technique, parcours réalisable en 30 minutes pour les actifs, mais qui mérite de ne pas se presser pour apprécier le site à chaque passage horizontal.
Des vestiges d’un ancien moulin sont observables au sortir de la via.

Le redescente s’effectue par un très bon chemin, 300 m en sous-bois, passant devant un « chalet d’artiste » décoré, et entouré d’un jardin où abondent statuettes, figurines, bois sculptés ou peints, plus ou, moins intégrés au milieu végétal et qui appellent le coup d’œil.
Parvenus à la route, 200 m suffisent à revenir au départ. 
Il est alors très tentant de refaire cette via, et il n’y a aucune raison de s’en priver !
De même est-il tentant de prendre un petit bain dans un des bassins inférieurs…tout aussi faisable, mais c’est assez frais !
Ou encore de s’offrir un parcours « aventure » dans les arbres du Parc tout proche, mais là, c’est payant. ( environ 20 euros/personne pour parcours assez long et diversifié).
Bonne course à Bellevaux ! ( village intéressant à visiter, belle église, petit musée environnemental, joli jardin alpestre à l’église…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *