Quadruplette hivernale ! Episode 2 281

L'aventure et l'évasion

Quadruplette hivernale ! Episode 2 281

1 mars 2020 Canyon 0

Quadruplette hivernale ! Episode 2      281

Lever vers 7 heures, et après un petit déjeuner bien frais, c’est à nouveau le grand déballage du matériel car on change d’activité…ça va laver les équipements et les deux grandes cordes de la spéléo ! C’est bientôt le départ sur le sentier d’approche…gros avantage de l’hiver, on n’a pas trop chaud dans les doubles-combinaisons !

L’hiver 2020 ne nous offre pas de canyon de glace, c’est l’occasion de visiter le site autrement. Le Ruisseau des Gorges est un canyon assez long où les descentes sur cordes alternent avec les moments de progression à pieds. Peu de cascades sont strictement verticales, souvent de courts toboggans agrémentent la descente, parfois des marmites nous accueillent en bas de cascades. Souvent cependant, le torrent est jonché de branches de bois mort enchevêtrées et il faut lever haut les jambes pour passer.


Nos mouvements sont entravés par la combinaison néoprène qui nous tient au chaud mais, tel des astronautes, nous progressons à pas lents et rebondis… Les gestes se font parfois plus brusques pour éviter une glissade ou un faux pas. La prudence est toujours de mise lors de descente de rivières, surtout lorsqu’elles ne sont pas régulièrement parcourues et que des branches et souches ou gros cailloux peuvent s’être coincés au fond des marmites.

En avançant, je re-découvre tous ces paysages tapis dans ma mémoire, Kiki me laisse équiper. Les rappels sont posés sur des maillons de chaînes accrochés à des broches dont le canyon est doté. Parfois il n’y a que deux broches, notre corde doit donc passer par ces deux points. Les cordes que nous utilisons font le double de la longueur de la cascade : un brin pour descendre, l’autre pour rappeler la corde.


Un nœud bloque la corde au niveau de l’amarrage, il nous suffit de tirer sur le brin libre qui est du côté du nœud pour rappeler la corde une fois l’équipe en bas et l’utiliser pour les prochaines cascades. Contrairement à ce qui se pratique en spéléo, les frottements entre corde et roche sont fréquents en canyon. Ils ont parfois sculpté la roche. A plusieurs reprises, nous évitons ces frottements en fixant un de nos sacs sur la corde de rappel à l’endroit délicat, car nous n’aimons pas beaucoup les frottements… même en équipe de deux, mêmes si frottements tangentiels, même si roche peu abrasive, même avec un débrayage à chaque passage !


Les paysages sont magnifiques. Les mousses montent sur les arbres donnant au canyon une dimension irréelle et magique. Quelques pézizes orangées décorent le sous-bois aux abords de la rivière… Drôle de saison pour trouver des champignons ! Vers onze heures une fine pluie commence à tomber, elle ne nous quittera plus de la journée, mais engoncés comme nous le sommes, nous nous maintenons facilement au chaud.

Une des dernières cascades, est un barrage de pierres, ce sera une descente verticale sur mur. S’ensuit un agréable final en toboggans/bassines et un ultime rappel déclive, pour trouver les grosses balises rouges signalant la fin du canyonisme et donnant sur le chemin de sortie à points bleus.


Nous rejoignons ensuite rapidement le village, nous nous changeons à l’abri, proche de l’école, non loin de notre refuge nocturne d’il y a 12 ans…( – 15 °C, gazole gelé dans les injecteurs…c’était un vrai hiver !) C’est donc sans notre bas de combinaison néoprène que nous abordons les 90 min de marche jusqu’à la voiture, sac au dos et bidon à la main !
Nos cartes sont sommaires mais assez fiables. Christian a bien préparé le parcours d’autant que c’est une « première », car d’ordinaire, il y a navette de voitures ou retour en auto-stop pour conducteur. Nous empruntons des chemins plus ou moins bien repérés et retrouvons notre base avec le sourire des gens qui ont accompli une mission délicate…il ne restait qu’une demi-heure de jour !

La voie de retour est développée dans l’article N° 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *