Valjolivryenne randonnée

L'aventure et l'évasion

Valjolivryenne randonnée

19 mars 2019 Randonnée 0

Valjolivryenne randonnée…(La Boucle)  

La Valjolivryenne randonnée est un petit circuit de petite randonnée de 6 à 7 km environ selon les déambulation dans parcs et cimetières rencontrés. Elle s’inscrit dans le programme « La boucle » des petites randonnées locales de S.J.V.

Premier kilomètre sur PRD

Les pervenches nous accueillent

Disons-le tout de suite, ce circuit n’est pas fait pour les grands amoureux de la Nature et des vastes espaces de liberté, mais constitue un parcours correct compte tenu de sa localisation péri-urbaine. Il peut d’ailleurs être effectué en VTT sans difficulté (hors période de grandes précipitations atmosphériques, ou bien gare à la boue dans certains endroits)

Par ailleurs, les inconvénients visuels liés à des pollutions ponctuelles ou à des implantations d’activités économiques sont sensiblement réduits si le parcours est réalisé alors que les arbres et autres végétaux sont feuillés, car ils forment écran et donnent de la « couleur »…On peut aussi « fermer » les yeux quelques minutes le cas échéant.

On peut tout à fait entamer le parcours de plusieurs endroits, les deux plus commodes si une voiture est à parquer sont les cimetières de Livry-Gargan ou celui de Vaujours, ou encore le petit rond-point valjocien de la route stratégique. 
C’est de ce dernier endroit que démarre le  présent descriptif :

Tourner à droite !

Fûtaie de la Glaisière

La Valjolivryenne commence par 250 m sur la route qui va vers Coubron (au Sud) et qui passe devant la ferme « Bellevue » et le château d’eau original dont la cuve mime un ballon de foot-ball. On prend alors la PRD (Promenade Régionale de la Dhuys) sur la droite, vers l’Ouest, et on la suit dans son parcours forestier durant 1250 mètres, avec 2 passages livrant de beaux points de vue vers le Sud. 
On croise alors une large chemin peu après une « casse » automobile que l’on trouve sur la gauche. Il faut s’engager dans la branche de droite, dite « Chemin des Parcs » vers le Nord. Ce chemin stabilisé mène à la D129 (route stratégique) en 500 mètres, on la traverse et on arpente alors la voie verte partagée pédestre/cyclable de la Glaisière sur 800 mètres, avec à droite une futaie puis un taillis mouvementé d’accès interdit (ex-carrières en-dessous).

La tour prend garde !

Sur la gauche, de hauts talus et une étonnante tour de relais hertzien.
On se trouve alors en limite urbaine et en partant à droite, on trouve rapidement (à 150 m) l’entrée du cimetière ancien de Livry…où une promenade est possible, divers éléments historiques y étant présents. (Monuments aux morts, grandes familles locales…)

Voie verte livryenne

Ressortis de cet endroit paisible (nombreuses chaises de repos, eau potable) on repart vers la droite (vers le Nord-Est) pour trouver à 200 mètres l’entrée du Parc Pompidou, vaste étendue où une promenade permet d’apprécier les lieux sur deux niveaux, avec des points de vue sur l’immense région de Seine Saint Denis ( vers le nord/Nord-Ouest), et aussi sur une ancienne carrière (vers l’Est).

L’Ancien cimetière

Ce parc est assez dégagé, peu arboré, mais offre une situation panoramique et un lieu de repos. On en ressort par la même porte que celle d’entrée pour continuer vers le Nord-Est pendant 350 m le long d’une rue puis 250 m sur une ancienne rue, circulation routière condamnée.
Dans cette zone, on peut trouver un restaurant « Courte-paille » et le supermarché « Cora » en cas de besoin. 

Parc Pompidou


La rue condamnée ayant hélas servi d’aire de stationnement à un campement important, et cela durablement, il en reste beaucoup de déchets éparpillés, auxquels se sont ajoutés des dépôts sauvages, et ce sont, de fait, 200 mètres peu agréables à parcourir…même s’il n’y a aucun danger objectivement, le passage pédestre restant sans encombre. 

Parc supérieur

Ex-carrière

Au bout de cette rue désaffectée, se trouve le nouveau cimetière de Livry, où l’on peut aussi effectuer une promenade parmi des tombes logiquement plus récentes, beaucoup ayant un cachet esthétique voire artistique, qui peuvent intéresser les amateurs de créations funéraires…

Nouveau cimetière

Ressorti de ce lieu respectable, on repart à

L’ex-rue !

gauche, vers l’Est, sur un sentier qui circule d’abord en sous-bois puis au cœur d’un vaste lande couverte de ronciers et de Renouées du japon. Après 400 mètres, on atteint les Jardins ouvriers de Vaujours puis son cimetière. Ce dernier peut être visité, et son point haut offre aussi un beau panorama urbain.
Il côtoie une église ( à 100 mètres à peine)  récemment restaurée, extérieurement et intérieurement.

Petits jardins

Bel intérieur avec une hémi-coupole bleue et des vitraux lumineux expressifs.
La suite est un large chemin qui remonte le long du mur Est du cimetière, puis longe un grand terrain de lotissement jouxtant le grand bois du Renard avant de retrouver la Rue de Coubron qui monte à la Route Stratégique, cela après 500 mètres de chemin tranquille.

Cimetière de Vaujours

Un court passage étonnamment « scabreux » en tête de muret permet de rejoindre le bas-côté de la route puis, après 100 mètres, de retrouver le véhicule parqué près du rond-point.
La Valjolivryenne est alors bouclée !

 

 

Eglise Saint Nicolas…

Bel intérieur

L’Eglise  Saint-Nicolas…

Bois du renard…derniers hectomètres !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *