Via ferrata des Baumes du Verneau

L'aventure et l'évasion

Via ferrata des Baumes du Verneau

9 février 2018 Via ferrata 0

VIA FERRATA des BAUMES du VERNEAU ( Nans-sous-Sainte-Anne ).

Visites successives …cet espace de vie ferrate est régulièrement amélioré…donc complété !

1)ACCÈS :

le parking le plus simple reste celui du centre ville, juste après la Mairie et avant le pont, en face de la fruitière. Fontaine d’eau potable face à l église.
Pour se rendre à la via, il suffit de revenir à l’église, et d’emprunter un chemin démarrant juste à droite du gîte. Peu après, un tronc invite à déposer une obole de 2 € par personne pour l’entretien de cette via. ( en principe obligatoire)
A partir de l’église, on peut aussi monter la rue entre elle et le gîte, prendre la première ruelle à gauche jusqu’à une fontaine et emprunter le chemin partant à gauche vers la rivière, en direction de la source du Verneau. On évite alors le passage payant…à l’aller tout au moins.
Via du Verneau ouverte toute l’année, de 8 à 18 heures, très déconseillée par temps de neige ou de pluie.

 

2)DESCRIPTION :

la via est ramifiée en plusieurs itinéraires qui vont du très facile destiné à la familiarisation des enfants, à l’extrêmement difficile, réservé aux pratiquants athlétiques ou très techniques, ou les deux !
Pour le « très facile », remonter un peu le large chemin d’accès sur la gauche lorsque l’on parvient au panneau officiel de la via. Il y a un bout d’itinéraire en pied de falaise.
Pour le « facile » partir sur la droite de ce panneau puis suivre le codage bleu clair. Vires courtes, passerelles rassurantes pas bien hautes et d’une dizaine de mètres, cheminement contre paroi peu élevé.
Pour l’ « assez difficile », partir à l’horizontale du panneau ou presque, puis s’élever dans une grande baume , après les passerelles, en quittant le parcours bleu pour un parcours rouge. On peut le quitter à trois reprises par des échappatoires.

Pour le « difficile », partir en remontant légèrement après le panneau, et s’élever tout de suite dans la paroi. Il y a deux ponts de singes en câbles, facultatifs., Ensuite, ça monte avec légers dévers pour se reconnecter sur le parcours assez difficile.
En fait, on obtient le parcours « difficile » en suivant le parcours rouge dans sa totalité.
Ce parcours passe par des zones boisées ombragées très appréciables. Il se termine par une paroi de trente mètres, dont quelques mètres en petit dévers, sans réelle difficulté.
Puis, un long itinéraire descendant en sous-bois permet de retrouver une petite falaise à descendre, qui ramène au torrent. Là, on peut soit revenir au village par un sentier longeant le torrent en rive gauche puis en rive droite, soir repartir pour la suite de la via des Baumes du Verneau.


Deux possibilités s’offrent alors. Un parcours « difficile » vertical avec trois courtes parties en dévers et une poutre de quelques mètres, ou un parcours « très difficile », très vertical, avec plusieurs dévers et surplombs marqués, et une densité de barreaux plus restreinte, qui rejoint ensuite le parcours difficile.
Pour ce dernier niveau, outre le fait de ne s’engager qu’avec la forme et la technicité requises, on ne saurait trop conseiller ce qui suit :
– Eviter la via au soleil. ( roche très claire)
– Dans le cas contraire, porter des lunettes de soleil.
– Préférer les heures matinales ou vespérales. ( trop chaud en journée)
– Se doter d’une sangle pédalière, ou, mieux, d’une poignée-bloqueur-pédale.

– Emporter de la boisson dans un petit sac à dos.
– Emporter une corde de 50 mètres en 9 mm dans ce même sac, pour un rappel éventuel.
– Emporter un descendeur pour mouliner ou s’auto-mouliner à partir d’une queue de cochon ou d’une barre.
– Etre, évidemment, doté d’une longette .
– Emporter deux mousquetons grande ouverture, ,permettant une adaptation de la longueur de la longette.
Prévoir trois à quatre heures pour l’ensemble de toutes les variantes, le niveau « Très difficile » étant à part. Le gîte de Nans propose du matériel en location, en cas d’oubli, de perte, ou si invité(e) local(e) imprévu(e) de dernière heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *