Via ferrata de la Chartreuse de Pomier 553

L'aventure et l'évasion

Via ferrata de la Chartreuse de Pomier 553

23 juin 2022 Via ferrata 0

Via ferrata de la Chartreuse de Pomier       553

Partis 3 jours pour un montage à base de vie ferrate et de canyon, nous voici parvenus à la via ferrata Jacques Revaclier, alpiniste suisse renommé, mort accidentellement en 1997, et auquel cette via a été dédiée, située tout près de l’ancienne Chartreuse de Pomier, d’où l’appellation qui permet de se positionner plus facilement avec les GPS et même les cartes classiques, en entrant « Présilly » comme destination. !
Car cette via conserve un côté confidentiel, bien que répertoriée dans les sites spécialisés du via-ferratisme, en que qu’elle n’est presque pas fléchée,non seulement sur les routes et dans les villages, mais aussi une fois parvenu(e)s au parking qui la dessert.

Il faut donc gagner cette Chartreuse, passer devant son ancienne porte gothique et une fontaine, puis la route devient chemin carrossable, suivre des pancartes « parking », qui se trouve 350 m environ après la fontaine (Parking dit « Les Promeneurs »).

De là, partir sur le chemin forestier au Sud, qui se rétrécit peu à peu, devient sinueux et pentu mais très agréable à marcher…jusqu’à trouver un panonceau jaune ‘Les Convers », puis une  pancarte rouge signalant le départ de via ferrata, après environ 700 m de grimpette modérée…car il n’y a que 170 m de dénivelée.
Pour autant, la via elle-même ne se devine pas, seul un début de câblage situé haut et en arrière d’un talus rocheux confirme bien que l’on y est !
Mais d’abord quelques mots de Coco…

Juin, temps propice à une sortie « Nature ».

Trois jours qui à la façon SJV seront sportifs… Et chauds !
Départ 6h le vendredi pour éviter les embouteillages. 
6h de route dans l’enthousiasme de se retrouver à 4. 
Voiture bien chargée en raison du matériel nécessaire et des bivouacs à la belle étoile.
Nous arrivons en tout début d’après-midi pour une première via ferrata de Hostiaz, très agréable et intéressante.
Pause déjeuner à l’ombre en compagnie d’un taureau énervé par notre présence. 
Nous reprenons la route pour rejoindre Fort l’Ecluse, que nous parcourons  avec facilité, et nous reprenons la route pour la Via Jacques Revaclier. 
Petite via, intimiste et peu indiquée. 
Nous sommes en fin d’après-midi et seuls ou presque…
 
 
Sa particularité essentielle étant son accès dans un chemin extrêmement raide et long. (NDLR : 700m pour 170 m à monter)
Ensuite c’est de la rando-ferrata sur une bonne partie du trajet. 
Les roches et la vallée autour de nous sont superbes. 
Nous admirons la capacité de la nature à faire pousser un arbre à l’horizontale et signons le registre en mémoire de Jacques Revaclier, installé par les créateurs de cette via. 
Et enfin, il nous faut maintenant passer de la Haute-Savoie au Jura afin de rejoindre notre bivouac près de l’activité du lendemain. 
Le GPS nous fait un peu tourner en rond mais nous voilà sur le bon chemin. 
Pause dîner… Mine de rien, ça creuse les efforts ! Et après 1h45 de route nous voilà rendus dans une forêt. 
Installation du campement et, ouf ! Dodo sur nos lits de camp. 
Le ciel est super beau d’étoiles qui nous éclairent de leurs petits points de lucioles. 
Il est minuit… Bonne nuit !
 
Effectivement, cette via ferrata est un peu déconcertante, car les trois quarts sont tout juste de la rando-ferrata, presque de la randonnée !
Pour autant, le contexte est agréable, les rochers offrent des formes et une palette de couleurs esthétique, de belles baumes.
Un petit registre enfermé dans une boîte en inox sous une de ces baumes mérite la signature et quelques mots sympathiques…n’oublions pas qu’il s’agit d’une via privée en domaine privé de particulier, installée, entretenue et laissée en libre accès à tout le monde !
Un petit « merci » ne coûte rien mais peut faire bien plaisir aux bénévoles qui travaillent là-dessus.
On attaque alors une partie qui contraste bien, clairement via ferrata, avec une falaise imposante et plus de 100 m d’à-pic au moment le plus exposé.
Mais cela ne dure malheureusement qu’une centaine de mètres, qu’il faut déjà reprendre pied dans un bois, et revenir en légère montée (50 m à déniveler en sus) au chemin des Convers, pour retrouver la pancarte rouge après environ 400 m …restent alors les 700 m de descente pour retrouver le véhicule.
A notre avis, la marche d’approche est de l’ordre de 20 minutes, le parcours via pour environ 30 à 40 minutes et le retour en 30 minutes…soit 1heure et demie pour boucler, sans courir mais sans vraie pause non plus, pour une équipe de 4 ou 5 personnes !
Il n’y a qu’un mini-pont de singes pour seul agrès de ce parcours.
Une petite visite autour de la Chartreuse mérite aussi quelques minutes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *