Coronavirus Covid-19 289

L'aventure et l'évasion

Coronavirus Covid-19 289

22 mars 2020 Communication externe 0

Coronavirus Covid-19       289 

Nous intégrons un article relatif à la pandémie actuelle pour marquer date dans notre site, cet événement mondial ayant des répercussion sur notre activité, qui, bien que non-commerciale pâtit des conséquences.
En premier lieu nous relayons la position de notre Fédération d’affiliation, la F.F.S., qui se rallie aux recommandations et interdictions officielles, en faisant valoir que les activités de pleine nature tombent sous le coup des interdits listés par le gouvernement et/ou les instances préfectorales ou municipales.

De fait, il est indéniable que la plupart des activités pratiquées ou praticables par les adhérents parmi celles de notre association, sont susceptibles de générer des relations de proximité, fréquemment, tout particulièrement des mains, ou des gants qu’elles portent, et que dans les actions de terrain il est illusoire de penser qu’on pourra les éviter en « faisant attention », dès lors que la pratique est en équipe, en groupe.

Mais, comme souvent, il est bien dommage que la soit-disant « nécessité » censée faire loi vienne ainsi priver les individus de leur responsabilité, de l’usage de leurs technicité et connaissances, au motif que d’aucuns n’en sont pas capables ou tout simplement pas d’accord.
Décider que les espaces naturels seront interdits à toute pratique et tout pratiquant relève de l’ineptie et de l’excès de pouvoir, car s’il y a bien des lieux et des façons de se comporter qui n’impliquent aucune contamination possible ce sont bien les espaces naturels ouverts et les sorties en solitaire. (pas à plusieurs en voiture, pas de transports en commun, pas de croisements rapprochés, etc.)

Il n’y a aucune bonne raison d’interdire à un quidam isolé, largement isolé, de se promener sur une plage à moitié déserte, à un spéléologue SEUL de visiter une cavité déserte elle aussi, à un cycliste SEUL de rouler sur les voies publiques, notamment extra-urbaine, etc.
Seuls la proximité, les contacts physiques inter-humains, les manipulations d’objets communs à plusieurs personnes sont potentiellement contaminants.
Interdire tout le reste est totalement inutile, abusif, et emporte(ra) de très nombreux autres problèmes en tous domaines, et dont les conséquences à moyen et long terme seront certainement bien plus lourdes et graves.

Nous appliquerons donc et ferons appliquer les mesures coercitives qu’on nous impose, mais tenions à faire connaître notre absolue désapprobation de ces décisions sans finesse, sans pertinence spécifique, à caractère totalitaire, faute de savoir faire mieux.
Faute aussi d’avoir su approvisionner notre pays des quantités de masques nécessaires pour protéger la population en cas de pandémie, d’avoir maintenu le stock stratégique prévu dans ces perspectives il y a encore quelques années…

Tout ceci est bien regrettable, au-delà de nos petites activités de loisir…

Cet article n’engage que la responsabilité de son auteur et de celles ou ceux qui l’approuveront.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *