Elastiques, nos longes de via ? 197

L'aventure et l'évasion

Elastiques, nos longes de via ? 197

14 mars 2019 Via ferrata 0

Elastiques, nos longes de via ?

Elastiques, les longes de via ferrata le sont de plus en plus souvent. Il est clair que cette activité en plein essor depuis une vingtaine d’années voit évoluer le matériel qui lui est propre, notamment les longes qui sont la clé sécuritaire essentielle. Il y a eu les longes en « V », puis en « Y », avec  passage des longes à friction aux longes à déchirement progressif de coutures…et l’amélioration  confortable qu’est le dispositif élastique.

Type « Y » élastique à déchirement

Pour des raisons économiques au départ, mais aussi pédagogiques et techniques, SJV a adopté et reste fidèle aux longes en corde dynamique, type « Y », sur absorbeur d’énergie à friction (modèle plaquette à trous). Ces longes sont assez rares dans le commerce mais certains fabricants maintiennent leurs productions qui conservent leurs adeptes.
Ayant eu l’occasion d’utiliser de récentes longes élastiques, nous en avons étudié soigneusement la manipulation et l’usage général pour en conclure (provisoirement peut-être) ce qui suit :

  • Elles sont plus légères et plus souples que les cordes
  • Elles s’emberlificotent moins dans les jambes ou les barreaux, 
  • Quand elles s’emmêlent, elles se libèrent bien plus aisément
  • Quand elles « coincent » dans les câbles coudés des verticales, un effet de ressort les dégage bien plus efficacement, ce qui évite des contorsions et des dépits, en plus d’efforts supplémentaires inutiles.
  • Elles facilitent grandement les passages de tronçons en offrant une grande marge d’ajustement
  • Plus « douces » à la préhension surtout sans gants
  • type « Y »corde à plaquette

Cependant, comme rien n’est parfait, elles ont bien sûr des inconvénients ! Notamment :

  • Plus chères de 30 à 50 % que des longes réalisées soi-même.
  • Difficilement reconstituables en fin de vie…alors que les longes à corde ne demandent que de changer la corde !
  • Pas rassurantes lorsqu’il faut se « poser », se suspendre un moment, car elles sont alors à allongement total, et cela amène un basculement arrière  trop important. manœuvre très fatigante au demeurant pour revenir au câble surtout pour les personnes de petit gabarit
  • Ce qui précède suppose donc une troisième longe non élastique, relativement courte, non  seulement pour les via techniques difficiles mais aussi pour les simples besoins de repos facile.

Chacun et chacune peuvent donc se positionner quant à leur préférence.
Ajoutons que dans tous les cas, de nombreuses années de pratique et de nombreux pratiquants du club ont accordé leur faveur aux mousquetons dits « à paume » type « Herculès » plutôt que ceux à virole coulissante…vraiment pratiques d’utilisation et paraissant plus sécuritaires.
Mais rien n’est absolu dans ce domaine, et il n’y a pas d’avis qui puisse s’imposer.

longes classiques…attention, technique spécifique !

Par ailleurs, si les recommandations courantes voire parfois obligation faite de disposer de longes doubles sur absorbeur d’énergie sont placardées partout, il est bon de savoir qu’utiliser des linges classiques sans absorbeur reste tout à fait possible sur un plan technique et sécuritaire, à la condition de ne pas être lingé sur les câbles dans les parties verticales ou s’en rapprochant, mais de se longer sur les échelons ou les barres ou les pediglie en alternance de longe. En effet, cette pratique n’engendre jamais de chute ayant un facteur supérieur à 2, ce pour quoi les cordes dynamiques sont faites.
Qui plus est, en cas de chute, elle n’excède pas 1,5 m  et souvent inférieure à 1 m ce qui est bien préférable à une chute de 3 ou 4 m avec absorbeur !!!

Mousqueton « Herculès »

C’est seulement une question de technique. les manipulations sont plus nombreuses (et encore, pas tant que cela) mais la sécurisation plus grande, le repos beaucoup plus facile à tout moment ou presque. Cependant, des mousquetons à large ouverture et automatiques sont préférables en bout de longes…

A priori, pour des raisons de conciliation, mieux vaut être doté du matériel préconisé voire imposé, mais tout un chacun doit savoir qu’il y a une alternative sage et sérieuse à cela…!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *