Equipeurs en herbe de mai…

L'aventure et l'évasion

Equipeurs en herbe de mai…

7 juin 2019 Spéléologie 0

Equipeurs en herbe de mai…  (S.J.V. 2019)

Equipeurs, équipeuses…le club SJV a toujours eu pour démarche pédagogique de rendre les pratiquants non seulement autonomes quant à leur évolution dans les cavités dont les progressions sur corde, mais aussi de les amener à être responsables des équipements sur lesquels ils progressent, et pour cela, rien de mieux que de leur apprendre à équiper, pour mieux comprendre et s’approprier les installations.

Trop long et trop court !

Il est bien évidemment assez difficile de reproduire les conditions spéléologiques en île-de-France, et ennuyeux de devoir parcourir des centaines de kilomètres uniquement pour apprendre, et il faut alors raisonnablement se contenter de sites permettant des approches satisfaisantes de ces pratiques…SJV en fréquente trois à moins de 100 km de son siège social, chacun de ces sites ayant ses particularités, ses centres d’intérêt et bien sûr ses limites !

Pour ce samedi d’apprentissage des bases, trois volontaires enthousiastes étaient là, encouragés par Kiki, leur formateur du jour.
Daudau, Gigi et Coco après une séance de harnachement montrant encore quelques hésitations quant à l’équipement personnel, se sont lancés à équiper chacun une voie présentant une dizaine de mètres de dénivelée quasi-verticale, avec main courante d’accès sur plusieurs amarrages artificiels ou naturels, tête de puits, fractionnements.
Les règles de base et de sécurité ont très vite été vues ou revues et bien assimilées, les nœuds les plus en usage vus ou revus et surtout réalisés plusieurs fois…


Quelques astuces techniques facilitant la vie du spéléologue sont aussi passées par les têtes…
La bonne utilisation des plaquettes de divers types, les bons nœuds au bon endroit, les bonnes longueurs de ganses et de mous…etc. Tout (ou presque !)y est passé !
Il s’est ensuite agi de déséquiper les voies…pas forcément plus simple quand c’est la première fois !

Pour compléter ces quelques heures à trimer sur la « falaise » et partie intégrante de la formation d’équipier de base, le parcours (plus ou moins lisible car de plus en plus discret par l’usure, le manque d’entretien et/ou l’invasion végétale) des étroitures a pu être éprouvé, avec quelques passages en surplus, un peu plus délicats et/ou énergivores…Apprendre à se positionner, à progresser par tous moyens utilisables, en avant, en arrière sur le côté, le ventre ou le dos…se contorsionner, apprendre à se détendre, à respirer, et à mieux estimer ce dont son corps est capable (ou non)  dans ces situations plus ou moins oppressantes, c’est aussi important que de gambader sur les cordes ! C’est complémentaire…et, de plus, chacun et chacune trouve plus ou moins de plaisir selon les contextes, entre les grands vides aériens et les boyaux étroits.

 

 

Au final, une très belle journée ensoleillée, formatrice, et dans une ambiance amicale des plus rassérénantes !
Coup de chapeau aux apprentis équipeurs…encore quelques séances et ils commenceront à être « en pointe »…

 

On peut citer l’avis de participants à cette journée technique de formation qui conservait aussi une bonne part ludique…et qui vise, à terme, à donner aux gens non seulement l’envie de pratiquer durablement mais d’accéder à une véritable AUTONOMIE….
C’est Gigi qui parle  !

Je confirme les propos positifs et remerciement de Coco et j’en profite pour dire que devant notre première « mise en place « , on se retrouve bien démunis même si cela fait plusieurs fois que nous pratiquons !

D’où l’intérêt de la formation assurée par SVJ et ses membres qui permet aux adhérents de ne pas être que des moutons, même un peu expérimentés, mais de futurs (es) bergers ( ères ) capables d’assurer une voie sans l’aide des cadres : pour ma part, je n’ai pas encore cette prétention et pas assez d’assurance pour assumer la sécurité des autres…Mais seul, pourquoi pas, un peu plus tard pour commencer, même si cela représente un risque ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *