Gantons-nous, gantez-vous en spéléo !

L'aventure et l'évasion

Gantons-nous, gantez-vous en spéléo !

27 mai 2019 Spéléologie 0

Gantons-nous, gantez-vous en spéléo ! 

Gantons-nous en spéléo, ce n’est pas un luxe, et ce serait même plutôt un erreur que de ne pas le faire, et même une faute dans pas mal de situations.

Gantons-nous, pourquoi ?

En premier lieu, gantons-nous pour protéger nos mains des agressions minéralo-aqueuses, car qu’il s’agisse d’une exposition prolongée dans de l’argile, dans de l’eau ou un complexe des deux, ou de se frotter au rocher, ou de s’appuyer sur des cailloutis plus ou moins anguleux, ou encore de tomber, trébucher, devoir se retenir brutalement sur du roc, les gants évitent ou réduisent sérieusement les conséquences de ces traitements.

Brûlure par corde …

 

En second lieu, gantons-nous pour éviter les pelures, les brûlures, les irritations que provoquent sur la main de commande les cordes en frottement à la descente, ou les flasques brûlants des descendeurs.

les cordes sales, boueuses ou sableuses, ou encore gelées, sont particulièrement voraces pour nos petites paumes tendres…

En troisième lieu, en cavité froide et/ou avec attentes prévisibles, gantons-nous pour limiter les déperditions caloriques, pour éviter le roidissement des mains, désagréable, et qui fait perdre de la dextérité quand celle-ci est utile ( pour équiper notamment).

En quatrième lieu, gantons-nous pour réduire le salissement excessif des mains, lorsqu’il est évitable…car appréciable pour manger si rien ne permet de se laver les mains, pour uriner si nécessaire, et aussi pour manipuler son équipement ou encore équiper la cavité, car des mains séches et (presque) propres que l’on ne dégante que pour cette action sont un gage d’efficacité et de sécurité.

En cinquième lieu pensons toujours à l’accident possible…les gants peuvent réduire fortement l’étendue et la gravité d’une blessure survenant aux mains, et, par ailleurs, un blessé qui porte des gants se refroidit d’autant moins vite, ce qui n’est pas négligeable quand on sait que le principal danger d’une immobilisation reste l’hypothermie ! Alors, oui…gantons-nous !

On peut ajouter que lors de passages boueux plus ou moins liquides, patauger avec ses mains nues peut amener à rencontrer des corps agressifs, plus ou moins naturels, (hélas), de même que dans les fonds de puits d’entrée pollués par tout un tas de détritus et de substances diverses, et mieux vaut limiter leur contact. Gantons-nous vous dis-je !

Alors évidemment, il existe bien des situations où porter des gants n’est pas utile et même superflu, mais qui pouvant le plus peut le moins, la bonne idée, le bon comportement, restent d’AVOIR ses gants sur soi, généralement à plat contre le ventre ou sur le flanc, retenus en place dans la combinaison par la ceinture de cuissard. Si on n’en a pas besoin, ils restent là bien au chaud.
Dès qu’il peuvent devenir utiles voire nécessaires, on les enfile, c’est tout et tellement simple…prudent…intelligent.

Enfin, à ceux qui avancent que les gants les gênent pour faire des noeuds ou visser des plaquettes, je réponds simplement qu’il suffit de les ôter pour ces manipulations, et de les porter le reste du temps, mais aussi qu’il existe des gants très performants pour eux, aux doigts « préformés » et réalisés avec des textiles enduits techniques, résitants à l’abrasion et à la perforation tout en restant souples et adhérents…(Cf. publicité gratuite ci-dessous…)

Que l’on ne porte pas systématiquement des gants, c’est défendable et entendu, mais au moins, ayons-les sur soi, car toutes les bonnes raisons ci-dessus le justifient absolument…

Gantons-nous, gantez-vous !!!

Exemple : …Pour 10 balles !!! ( Pour Noël, Pâques, anniversaire, fêtes diverses…ou tout simplement entre copains et copines, ça peut s’offrir !)

Avec les gants Powerfit®, la dextérité est assurée, ainsi que la protection de la main. les usages sont multiples, pour l’outdoor, spéléologie, travaux en hauteur, nettoyage de site d’escalade…Ces gants sont tricotés sans coutures en filament 100% polythéthylène haute densité avec insertion d’élasthanne et une enduction Clean PU sur la paume et l’extrémités des doigts. Les poignets sont élastiqués et de couleurs différentes en fonction des tailles.

Parfait pour les manipulations précises et délicates de petites pièces.
Technologie Clean PU pour un excellent grip ainsi qu’une excellente résistance à l’abrasion.
Confort et souplesse incomparable grâce à l’insertion d’élasthanne dans le tissage du gant.
Norme NF EN 420 et NF EN 388.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *