La Grotte des Faux-Monnayeurs

L'aventure et l'évasion

La Grotte des Faux-Monnayeurs

1 janvier 2019 Randonnée Spéléologie 0

Grotte des Faux-Monnayeurs    (Mouthier-Haute-Pierre)  ( 25)

Les Faux-Monnayeurs ont existé depuis que la monnaie existe !!! Certains ont trouvé que des grottes pouvaient être de bonnes cachettes pour exercer…!

Dans la vallée de la Haute-Loue, en descendant la rive droite, s’ouvre la grande grotte de la source jaillissante du Pontet. La passerelle métallique longeant la falaise franchie, on continue sur le sentier qui part à gauche, délaissant celui qui mène au porche ouvert, et on s’élève jusqu’à croiser une sente menant à un porche supérieur.
On distingue déjà clairement une échelle métallique ancienne scellée dans la roche, à flanc de paroi…on est alors en présence de la Grotte des Faux-Monnayeurs, qui doit son nom aux découvertes successives de pièces de monnaie, dont quelques-unes du XXème siècle sont le produit d’une contrefaçon.
On ne peut, à ce moment-là, apercevoir une troisième ouverture située bien plus haut, et dite « Grotte de la Vieille Roche », qui complète ce qui est en fait un réseau de cavités, creusées successivement, l’eau abandonnant ses circulations supérieures initiales dès qu’elle en trouve et/ou forme une à une altitude moindre.

La Grotte des Faux-Monnayeurs a été explorée et visitée de très longue date. La plus ancienne représentation connue serait celle réalisée par Fournier (Grand spéléologue 1871/1941). Son occupation remonte au minimum à l’époque néolithique et fut plus ou moins régulière jusqu’à la fin du XIXème siècle. Par la suite, il y eut probablement des occupations temporaires plus ou moins éphémères. A noter que seule la galerie remontante vers la Vieille Roche est exempte de toute inondation, à la différence de la galerie principale ennoyable  lors de très fortes crues 2 à 3 fois pas an encore de nos jours.  Elle est étudiée de près depuis 1960, a été fouillée, et fait actuellement l’objet de recherches spéléologiques, et fut le sujet d’un mémoire très approfondi, soutenu en 2011. (S.Vanotti).
Plusieurs groupes de travail y ont passé des jours d’observation et de désobstruction, dont le GSG, le SAC, la SHAG, le GSD et le GSF. Le développement visitable humainement est actuellement porté à 1300 m pour une dénivelée totale de 55 m ( – 18 à + 37 par rapport au porche fossile d’accès courant). Environ 500 mètres sont très facilement visitables.

In mémoriam…à Guy

 

La galerie d’entrée de la Grotte des Faux-Monnayeurs est très vaste, ( 7 x 6 m environ puis 5 x 4) quasi-horizontale, puis se réduit un peu et présente des éboulements…certains bloc énormes ! A une centaine de mètres de l’entrée part sur la gauche une galerie plus modeste et remontante, menant à la Vieille Roche après 115 mètres de parcours. On débouche en pleine falaise, et des équipements d’escalade permettent plusieurs progressions dont une belle descente en rappel.

Galerie Vielle Roche

Galerie Vieille Roche

Environ 50 mètres après ce carrefour en hauteur, se trouve la perte des petits gours sur la droite. 30 mètres plus loin on trouve une « baïonnette  droite –gauche » et l’arrivée d’un affluent « Petits Gours » dans la galerie remontante assez chaotique. Une grande salle de 70 mètres environ présente alors un plafond voûté et des plissements de strates très nets qui lui valut le nom de « salle du S ».
La suite forme une longue cuvette où se déversent les crues, et pouvant devenir un vaste siphon, on est alors dans la salle de la Voûte Mouillante…à environ 300 mètres de l’entrée. Ce fut longtemps la limite humainement accessible avant une désobstruction réalisée en 1960.  La grotte ne comptait alors que 500 mètres à peine de développement.

 

 

Grand Rhinolophe… Salle S

Strates plissées

Il y a ensuite un petit boyau descendant qui bute rapidement sur une partie noyée, après 50 mètres de déroulé, et une bonne galerie remontante parsemée de divers blocs effondrés qui mène à une haute salle (environ 20 mètres) dite « des cascades ». La suite présente plusieurs petits accès dont deux boyaux contournés. L’un offre un courant d’air…l’autre plonge dans l’inconnu… !

Elément fossile

 

Mousse de crue…à 5 m !

Plusieurs opérations de fouilles plus ou moins légales ont été menées, livrant beaucoup de matériel, lequel est très désordonné car chaque année déplacé, depuis des siècles, soit par des activités humaines soit lors des crues très fortes du Pontet dont l’excédent vient laver le sol et transporter les sédiments  superficiels.
Des éléments néolithiques (pointes taillées) de l’âge du fer puis du bronze ont été récupérés, et bien sûr divers vestiges des derniers siècles. Parmi eux des monnaies variées, dont celles produites par nos fameux Faux-Monnayeurs !!!

La majeure partie de la grotte se visite sans matériel particulier sinon un bon éclairage et des chaussures adaptées.
L’échelle historique en facilite grandement l’accès ! Elle est bivouacable.
On y trouve des Rhinolophes durant l’hiver…ne pas déranger !
Un sentier très bien entretenu permet d’y accéder de la D 67 par le Chemin de la Roz, en 400 m.

Grotte des Faux…..campeurs !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *