Le Spélépuits Antony (1) 229

L'aventure et l'évasion

Le Spélépuits Antony (1) 229

26 septembre 2019 Non classé 0

Le Spélépuits Antony 1

 

Le Spélépuits Antony est un ancien puits d’extraction, à l’abandon depuis plusieurs décennies, et présentant plusieurs caractéristiques favorables à son évolution vers un spéléodrome privé.

Aux fins de garantir une confidentialité et la tranquillité des riverains les plus proches de cette structure, mais aussi d’éviter de possibles usages détournés, des dégradations, des risques pris par des non-initiés, sa localisation en Ile-de-France restera secrète.

Les dimensions de ce puits relativement impressionnant, sont de 3,4 m au carré à l’embouchure, réduites à 3 m au carré 45 cm sous le niveau du sol alentour du fait de la présence d’une margelle de 20 cm, périmétrique, pour une profondeur de 42 m ( presque 50 en réalité mais 7 à 8 m de comblement par un talus terreux  et objets divers jetés là durant des années.
Sa verticalité est quasi-parfaite, parois en béton banché coulé par sections de 2 m.


Dans un angle, il y eut des échelles verticales en bois, scellées, sur toute la hauteur, il n’en reste que quelques morceaux à l’état vestigial. Les 7 derniers mètres se développent sous le ciel de carrière.

Ce puits est très bien isolé visuellement, et difficilement accessible sans l’accord d’un riverain, ce qui en fait un site particulièrement intéressant, car très bien protégé.

L’environnement est revenu à l’état « sauvage », très peu pollué, du moins pour ce qui se voit en surface.
Ce puits est encerclé d’un grillage haut, appuyé sur des poteaux, piquets métalliques et arbres ayant poussé en limite ou presque. Des pancartes d’avertissement du danger y sont accrochées.
Seuls des individus déterminés à y accéder le peuvent, pas d’accident possible par simple errance  ou inattention.
SJV s’est appliqué à l’équiper pour en faire un site d’entraînement.


Sa tête est garnie d’une structure charpentée offrant 4 espaces de descente dans les angles, proches des parois, et permettant l’apprentissage d’équipement fractionné, notamment.
Un large espace reste ouvert au centre du Spélépuits Antony, surmonté d’un portique amovible, autorisant les descentes plein vide à plus d’un mètre de toute paroi, et à s’exercer aux pendules

Autre atout agréable, parvenus au bas de ce puits, une visite des carrières abandonnées par les spéléologues est possible, sur quelques centaines de mètres, permettant de découvrir le travail des carriers et divers éléments de géologie.


Cet ouvrage trouve donc ici une seconde vie, terrain de jeu , de formation et d’entraînement, dont le club SJV est heureux de pouvoir disposer grâce à l’investissement de quelques uns de ses membres.
Il complète le site de l’Oise très agréable et à configurations diversifiées, mais sans zones souterraines, et sans verticales de plus de 10 mètres, le site de sud-Seine-et-Marne nécessitant 180 km A/R, propre à la formation d’équipeurs, mais lui aussi sans passages souterrains ni hauteurs libres hors-paroi de plus de quelques mètres.


Tout comme le Spéléchêne,  aux verticales aériennes de 16 m au maximum, mais dont la proximité géographique est un atout majeur.
Quant aux sites souterrains de proximité, ils sont dépourvus de puits utilisables de façon pédagogiques, trop étroits ou trop dangereux, ou souvent arrosés…
C’est pourquoi le Spélépuits Antony vient équilibrer la palette des outils de formation et de découverte des membres de SJV ouverts aux sections spéléologie, voire canyon et via ferrata, pour leur plus grand plaisir et leur accès progressif à l’autonomie.
Son usage est soumis à autorisation d’accès et à encadrement compétent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *