Les Noeuds Slaves en spéléologie

L'aventure et l'évasion

Les Noeuds Slaves en spéléologie

17 juillet 2018 Spéléologie 0

Les nœuds Slaves utilisables en spéléologie.

Si les nœuds Slaves  dont il va être question ont des appellations dont l’adjectif nous emmène vers des pays slaves, rien ne dit qu’ils en sont effectivement originaires ! Il est souvent très difficile de retrouver l’endroit, la corporation, le groupement humain, la période ayant présidé à la « naissance » d’un nœud. Qui plus est, il est fréquent qu’un même nœud porte des noms différents selon les utilisateurs, les régions, les activités, qu’un même nœud ait eu une existence pratique à une époque, disparaisse peu à peu pour resurgir bien plus tard…sous un autre nom bien souvent…
C’est pourquoi les appellations qui suivent n’engagent que l’auteur !
Ce sont des nœuds d’amarrage particulièrement efficaces, donc utiles, qui n’ont pas ou plus de succès depuis une vingtaine d’années, et tombent en désuétude. Remplacés par d’autres, bien sûr, sans rien enlever de leurs vertus (ou de leurs vices) pour autant !

  1. Voici donc le premier nœud Slave : le Nœud Polonais !
    Nœud extrêmement simple à réaliser, donc sans erreur à la clé, rapide à poser et à régler, extrêmement facile à défaire, très économe en corde, peu volumineux, conservant une grande partie de la résistance nominale de la corde du fait que les efforts sont concentrés sur le corps du mousqueton et non pas en friction sur la corde elle-même.
    Atout particulier : utilisé avec de la corde de 10 ou plus, sa forme fait qu’en position d’usage le doigt d’un mousqueton standard ne peut plus s’ouvrir. Le faire pivoter d’un quart de tour suffit à redonner cette possibilité à l’équipeur.
    Ses inconvénients sont de ne pas être amortisseur, de prendre la place de deux passages de corde dans le mousqueton au lieu d’un pour la plupart des nœuds d’amarrage, de ne pas préserver la mobilité de la corde une fois serré par des passages chargés.
    Les promoteurs de l’allègement du matériel apprécieront qu’un tel nœud demande deux fois moins de corde qu’un classique nœud en huit sur ganse, même très court…Sur une main courante de 30 m à 10 nœuds, soit environ 37 m de corde par exemple, ce sont au moins 3 m de corde ne moins , donc près de 10% de poids de corde économisés !

      2 ) Et maintenant, le Noeud « Russe »…
    Proche du précédent, plus ferme, un peu plus encombrant, un peu moins économique, mais un peu plus amortisseur.

       

    3) Pour finir, le Nœud Tchèque, un peu plus technique à réaliser…et commence par une Tête d’Alouette !

    Sa finition réclame un peu de temps pour bien disposer les brins, mais ensuite, nœud  très peu encombrant avec la vertu d’anti-ouverture du doigt.

     

    Ces nœuds « slaves » ont des caractéristiques importantes et très favorables à la progression :

1)  Ils enserrent le mousqueton, et présentent une équipement rigidifié, ferme, rassurant.
2)  Ils ne laissent que très peu de distance entre mousqueton et corde utilisable avant ou après le nœud, ce qui facilite les passages de fractionnement et des têtes de puits, car se longer est bien plus facile avant butée du bloqueur de poitrine.
3)  Ils évitent que les pratiquants soient tentés de mousquetonner dans les boucles et ganses, risquant des incidents et/ou des difficultés à retirer leurs mousquetons de longes une fois mis sous charge.
4)  Ils évitent les basculement ou inversion des mousquetons au passage des équipiers qui seraient négligents.
5)  Le Polonais et le Russe se font très vite et très facilement.
6)  Les trois se défont en un clin d’œil puisque ne tenant que sur le mousqueton…dès qu’on fait riper ce dernier, tout se défait instantanément. Ce peut être un inconvénient dans certains cas…

Notre conseiller technique de club les a tous essayés, trouvés très bons, mais fait remarquer que plus la corde est « grosse », plus la corde est sèche, plus la corde est usagée, et plus ces nœuds slaves sont difficiles à faire bien serrés.
Trouvé aussi qu’il est bien dommage que ces nœuds Slaves ne servent pas plus régulièrement, surtout le Nœud Polonais, qui a toutes les qualités ou presque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *