Les Trois Rus, La Boucle

L'aventure et l'évasion

Les Trois Rus, La Boucle

6 février 2019 Randonnée 0

 

Les Trois Rus La Boucle, promenade de 2 heures et demie.

« Les Trois Rus » , est un circuit de 10 km tout à fait original compte tenu de sa proximité de villes très urbanisées . Les trois rus concernés sont le Ru des Grues, le Ru des cerceaux et la Reneuse. Cette dernière est un petit cours d’eau d’environ  8 km au nord du Canal de l’Ourcq dont une partie a été busée et enterrée, et qui court à l’air libre depuis Boisparisis pour aller se jeter dan la Beuvronne à Claye-Souilly. Ce cours d’eau est hélas extrêmement pollué par divers effluents et rejets sauvages. C’est pourquoi le parcours décrit le longe sans trop l’approcher…car son observation laisse souvent le promeneur plutôt attristé…

Chemin du collecteur

Grands Marais

Le Ru des cerceaux est un cours d’eau mineur, lui aussi, de 5 ou 6 km à l’origine, artificiellement rallongé par les fossés des écoulements liés à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle ce qui lui vaut aussi une pollution chimique importante en dépit de la station de traitement spécialisée de la Chevée de Mitry…il se jette dans la Reneuse, son eau étant déjà « épurée » beaucoup moins sale à l’œil nu.
Le Ru des Grues est un ruisseau au sud du Canal de l’Ourcq, de 4 km environ et qui se jette dans la Reneuse aussi. 

Passage « sportif » du Ru des Grues

Ce ru reçoit un affluent d’environ 2 km dans sa partie amont, dont le tracé originel est difficile à retrouver, et qui sert d’exutoire de station d’épuration et d’un égout au statut douteux…ce qui nous amène à un troisième ruisseau très pollué lui aussi, hélas…
Malgré ce descriptif peu reluisant de l’état écologique de ces lieux le parcours décrit des Trois Rus reste agréable en ce qu’il comporte 80 % de son tracé sous bois et forêts , des sentes étroites et sinueuses,  deux traversées de zones humides préservées, évite soigneusement le chemin de halage et la voie verte partagée…quelque peu monotones et réserve quelques surprises animalières, avec un peu de chance, selon saison et horaires.

Pézizes orangées

Le départ conseillé des Trois Rus est au point de Boisparisis.
Contrairement à la première idée qui viendrait, on ne s’engage pas sur le chemin de halage mais sur une sente dans le haut du talus boisé de la rive gauche du canal…Il n’y a pas de balisage, s’y égarer étant évidemment impossible, le jeu restant de détecter le passage le plus aisé. Après 540 m, un passage en creux d’un accès carrossable et 50 nouveaux mètres sur le talus, on plonge sur la droite vers un collecteur qui sort de terre, avec une eau très sale.

Le long de la Butte de la Prée

On suit alors un large chemin herbeux bordé de Buddleias sur 150 m pour arriver en vue de la station d’épuration de Villeparisis. Poursuivant sur 250 m on atteint l’autoroute Francilienne. Cette dernière est franchissable, en basses eaux, dans le tunnel du collecteur sous l’autoroute, si on est botté, mais c’est vraiment sans grand intérêt et nauséabond !
Le randonneur « normal » contourne donc l’obstacle en passant sous le pont et retrouve le chemin du collecteur après 100 m et pour 200 m avant de devoir obliquer à gauche et descendre sur le chemin de halage ou rester sur le talus herbeux de la Ferme Blanche pour environ 200 m. 

Petit Etang de la Prée

On trouve alors en effet un départ de large chemin d’exploitation sur la droite et en remontant, qui mène à une fourche dominant le collecteur redevenant à l’air libre. 
Il est alors le moment de changer de rive en s’engageant sur la branche de droite. (rive gauche).
Après 200 mètres, on arrive à une extrémité de terre-plein dans une confluence avec un ruisselet que l’on franchit et on poursuit sur 500 mètres…ce dernier demi-kilomètre permet de traverser la zone humide des Grands Marais, laquelle est fréquemment inondée si temps pluvieux. Seule la sente tracée le long du Collecteur, en surélévation, permet de passer à pied sec…sinon, bottes nécessaires !

Grand Chemin de la Rosée

Les canards colverts, poules d’eau et héron cendré sont possiblement présents.
Cette sente est un peu « sportive » par endroits, il faut se faufiler entre des arbustes et des touffes de phragmites.
On arrive alors à une seconde confluence, qui permet cette fois de connaître le vrai Ru des Grues venant du Sud-Ouest et de Morfondé dont il alimentait jadis une douve du château.
Il reste alors 300 mètres à parcourir dans les Grand Bois (Sangliers et chevreuils fréquents) pour ressortir sur le chemin carrossable de la Butte de La Prée, après avoir délaissé à gauche la Passerelle Yves Duteil (Petit bûcheronnage artisanal sommaire).
Il y a alors 1300 mètres quasi rectilignes le long du Ru des Grues, entre la Butte et une ex-peupleraie de zone humide drainée, portion de chemin très fréquentée par les sangliers !

Station de contrôle des Cerceaux

200 m avant la fin de cette portion, il y a un petit étang suivi d’un ruisseau à traverser…pas commode par temps pluvieux car non doté de passerelle, suivi d’un dépotoir lamentable, hélas, sur 50 mètres.
Cette voie agricole bute sur une clôture privée qu’il vaut mieux contourner en la suivant jusqu’à un grand rond-point puis reprendre sur le trottoir à gauche  vers le Nord, sur 400 mètres le long de la D 212 qui franchit le Canal. On est à la moitié du circuit des Trois Rus.
Entre deux bâtiments démarre alors sur la gauche  le très large chemin de La Rosée, goudronné puis en grave, puis forestier.

Ru des Cerceaux

Il est à suivre 800 mètres, jusqu’à une petite station de contrôle des eaux érigée en bordure de la Reneuse, là où le Ru des Cerceaux la rejoint. 

Marais de la Fessine

A cet endroit, on quitte le gros chemin qui continue en lisière de bois pour s’engager sur celui qui linge le Ru des cerceaux, beaucoup plus agréable. En 500 mètres on atteint la ligne de TGV qu’un bon sentier puis chemin agricole permet de longer vers la gauche durant 200 mètres avant de partir à gauche sur un bon chemin forestier qui cerne une grande butte grossièrement aménagée en terrain de moto-cross.
En 300 mètres, on rallie un chemin agricole important, qu’on prend dans l’enfilade et sur 200 mètres…repérer alors des traverses de SNCF posées en travers du fossé sur la gauche qui donnent accès à une laie forestière plein sud au départ.

Mare du Bois Greffier

La suivre jusqu’à un autre chemin de traverse qui part sur la droite. On est alors dans le Bois des Brosses. Continuer vers l’Ouest pour traverser successivement la Fessine et le Bois Greffier, bois qui jouxte une zone de marais, où canards, héron, faisans sont rencontrables…et des sangliers aussi !
Cette partie du parcours des Trois Rus, bien que faisable sur un chemin plus ou moins visible, se parcourt aisément à l’improvisation, en gardant un cap plein Ouest durant moins de 1 km.

passerelle de marais

Il convient d’être prudent et courtois vis-à-vis des chasseurs. Plusieurs de leurs installations seront  rencontéres, à respecter bien sûr. A l’ouest du Bois Greffier se trouve une grosse maison isolée, près d’un étang de 35 ares. Dès qu’on l’aperçoit, ne pas chercher à l’approcher mais partir droit vers le Nord pour rejoindre la lisière du bois.
Suivre cette dernière, croiser la large saignée pratiquée pour le passage du gazoduc et ses grosses balises jaunes, suivre à nouveau la lisière sur 60 mètres et couper la pointe du bois plein Ouest pour gagner le chemin carrossable longeant la Francilienne.

Tourbière

A peine 300 mètres vers le Sud et le Canal permettent de passer sous l’autoroute pour reprendre aussitôt derrière un nouveau chemin carrossable vers le Nord qui franchit la Reneuse et poursuit dans une étendue de zone humide à phragmites de près de 3 mètres de hauteur. Ce chemin serpente sur 1 km, dont la moitié en sous-bois, et bute sur un petit ruisseau affluent de la Reneuse. 

Les Oies de l’Etang Greffier

Phragmites du Fond des Rots

La Reneuse busée

Peu après l’avoir franchi comme on peut, le sentier traverse la Reneuse, amènant à un gros chemin qu’on prend sur la droite et sur 300 m jusqu’au Pont de Boisparisis à traverser en 50 m pour retrouver le point de départ. 

Distance couverte totale de  10 km, dénivelée cumulée de l’ordre de 10 m ! 🙂 !

 

 

 

 

Point de départ du circuit des Trois Rus à l’extrême Ouest .
Circuit faisable en toutes saisons, très fleuri au printemps, richement coloré en automne
Agréablement ombragé l’été, et à ne pas rater l’hiver s’il a neigé !
Moustiques à prévoir dans les marais…et marcher vêtu de couleurs très visibles en période de chasse reste prudent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *