Un toit pour le Spélépuits Antony 256

L'aventure et l'évasion

Un toit pour le Spélépuits Antony 256

4 décembre 2019 Spéléologie 0

Un toit pour le Spélépuits Antony   (Décembre 2019)   256

Le Puits Antony, découvert et exploré par SJV en 2017 est très vite apparu comme prometteur, en tant que site d’initiation et d’entraînement  pour les adhérents du club.


Ses dimensions, tout d’abord, sont quasi-idéales, avec une section carrée de 3 m d’arête, et ses 42 m de profondeur en quasi-verticale.
Sa conformation, ensuite, avec une première margelle à ras-du-sol  de 4 m x 4 m, une seconde margelle à -0,45 m de 3,4 m x 3,4 m,, soit un cheminement périphérique de 0,20 m, et une descente de 35 m entre parois bétonnées suivie de 7 à 8 m  en grand espace, dans une strate de gypse saccharoïde.
Sa situation environnementale, en plein bois, à bonne distance de toute habitation, et en terrain privé inaccessible au public non autorisé.


La suite qu’il offre, en prime, au cœur d’une carrière de gypse de première masse abandonnée, sans aucun autre accès que ce puits, et donc exempte de dégradations par des vandales. Le réseau de galeries dont certaines hautes de plus de 15 m, est encore suffisamment vaste pour donner place à un itinéraire balisé de près d’1 km.
Cet itinéraire permet de découvrir divers vestiges ou traces de l’activité des carriers, d’une part, et un entraînement sportif     d’autre part, empruntant des passages en terrains variés (marnes boueuses, sablon, éboulis raides, bentonite…) allant de l’horizontale pure au raidillon à 80%, en passant par divers degrés pentus.

Bien entendu, diverses voies sont équipées dans le puits Antony, plein vide ou contre parois, avec départ large ou étroit, ces voies étant soit dotées de broches, de plaquettes pré-posées  ou équivalent, soit dotées de gougeons où il faut monter des , plaquettes, avec des départs sur anneaux ou sur sangles ou sur dyneema en lunule, ou amarrages naturels…
La plupart des situations rencontrables  en spéléologie sont donc représentées, hormis celles des puits étroits, étroitures horizontales, et cavités arrosées et/ou semi-aquatiques.


De sorte à pouvoir utiliser ce superbe « outil » sans connaître de contretemps météorologique, nous avons donné un toit au Spélépuits…
Le premier défi était que cette réalisation soit totalement gratuite… 15 m² de toiture tôlée peinte sur un portique de 3 m x 2,5 m, le tout circulable debout sans entrave sur 13 m² utiles.
Tous les éléments étaient des matériaux de récupération, plus ou moins recyclés et fiables.
L’économie en termes de matériaux, pour le club, est de l’ordre de 350 euros
Le second défi était de réaliser l’opération sur une seule journée, avec beau temps en prime…avec seulement  2 à 3 personnes.


Le temps de travail consacré à cet ouvrage aura été de 36 heures, dont 3 heures de conception, 4 heures de collecte des éléments, 6 heures de préparation des éléments et 3 heures de préparation du chantier à domicile, et environ 20 heures de construction sur place.
Papy, Gigi, Toto et Kiki s’y seront collés…dans la joie et la bonne humeur !

L’outillage électrique  moderne sur batteries qui permet des travaux sérieux en qualité comme en quantité sans avoir la nécessité d’un branchement 220 V ou d’un groupe électrogène a beaucoup facilité la tâche !
L’accueil généreux et confortable de Cathy à domicile a aussi contribué à l’agrément de l’opération.

 

C’est donc avec une grande satisfaction que l’équipe ouvrière a fini cette journée, et qu’elle pourra apporter bientôt quelques autres améliorations à ce site d’initiation, de formation, de découverte, d’entraînement, de perfectionnement…et même potentiellement festif !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *