Via ferrata du Mont à Ornans

L'aventure et l'évasion

Via ferrata du Mont à Ornans

15 mars 2018 Randonnée 0
Via ferrata à Ornans ( Doubs)
 
Parmi les vie ferrate dites d’initiation ( ce qui ne veut pas dire grand chose tant les critères d’appréciation varient d’une personne à une autre…) celle d’Ornans présente des caractéristiques intéressantes :

1) Facile à trouver, presque « urbaine » et le parking dédié est très grand.
2) Le chemin d’accès est bien fait et entretenu, sa pente progressive et escaliers contribuent à un bon échauffement du pratiquant.
3) En cas de pluie passagère, il y a un abri sous roche confortable au départ, et deux ou trois sur le parcours.
4) Les échappatoires sont nombreuses et peu distantes les unes des autres, judicieusement placées avant les « difficultés » du parcours
5) La hauteur de vide reste raisonnable sur tout le parcours, de l’ordre de 20 à 30 mètres
6) Le dernier tronçon, donnant sur un pont de singes trois brins bien stable peut être fait en boucle grâce à un accès très aisé du sommet de la falaise ( 3 ou 4 m au-dessus du passage et accès sécurisé.)
7) beau panorama en permanence.En revanche elle présente des inconvénients, selon nous.

L’équilibre des difficultés est presque inversé…le départ est directement assez vertical ( contournable par un second accès en vire) mais surtout, il lui fait suite un tronçon presque déversant assez long, qui, pour des débutants, n’est pas adapté. En contrepartie, la fin est bien plus facile…On serait tenté de la prendre à l’envers pour des raisons pédago-techniques !!!

Notons que ceci concerne l’itinéraire majeur. Il existe un second itinéraire, classé « Très Difficile », beaucoup plus court et qui repasse sous la fin du précédent, avec davantage de parties déversantes, moins de prises artificielles, et un surplomb final ( facultatif) assez physique bien que très court. Cette seconde partie n’est pas du tout faite pour les débutants…sauf athlétiques. En revanche, pour des initiés, à condition de disposer d’une troisième longe,courte de 25 ou 30 cm maxi, et d’y aller « mollo », le parcours reste tout à fait praticable, et n’est plus que « difficile » au plus. Ajoutons qu’une simple corde de 30 m et un descendeur dans un petit sac à dos suffisent à se tirer de tout embarras par un auto-dégagement vers le sol…il suffit d’y penser ! ( moins cher et plus rapide qu’un secours payant, dans le genre « hélitreuillage » à 1000 € de l’heure !)
Bonne via…sans parler du sommet de la falaise avec sa statue virginale, qui permet un petit retour en randonnée paisible !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *