Le Canyon du Ruisseau de Malans 599

L'aventure et l'évasion

Le Canyon du Ruisseau de Malans 599

15 novembre 2022 Canyon 0

Le Canyon du Ruisseau de Malans    599

Le ruisseau de Malans a généré un joli canyon généralement nommé « canyon d’Amondans » bien qu’il ne soit pas plus logé sur cette commune que celle de Malans.
Il est praticable presque toute l’année sauf lors de crues, qui peuvent être très fortes !
Beaucoup plus esthétique, dynamique, intéressant quand il coule un peu fort, c’est à dire pas l’été !
Il peut être considéré comme canyon d’initiation.
A éviter absolument dans les périodes touristiques d’été, car très pratiqué y compris par des groupes encadrés, et ça devient infernal !
Ou alors, y aller très tôt ou très tard !
Voici quelques retours d’une visite dite « en aller-et-retour » agrémentée d’une séquence nocturne, et vécue en famille…

RECIT de Nessy
Sortie canyon à Amondans

Après la
rando on est allé manger au lavoir puis on est allé se changer au bord de la route : nous
avons enfilé les combinaisons « néoprènes » et les combinaisons de spéléo toutes marron et on est

descendu à la rivière. Heureusement il ne pleuvait pas mais il y avait bea
ucoup d’eau dans la rivière.
Nous dûmes escalader tous les arbres en vrac tombés ces derniers mois. Le premier bain a été

difficile pour la majorité des personnes mais il le fallait bien
! Et les glissades dans l’eau nous
faisaient rentrer de l’eau jusqu’a
u cou.
Le début était très rigolo et très facile, nous glissions sur des roches et nous tombions dans l’eau

comme dans un toboggan. Puis arriva la première grande descente.

 

LEGENDE  de la CARTE :
Points rouges =  Parcage possible de véhicule, mais jamais garanti ! (Lieu-dit « La Trappe ») Maison d’accueil de groupes, intermittent.
Vert : cheminement régulier, mais possiblement perturbé, ne passe normalement pas par le pré de pacage.
Bleu : lit du Ruisseau de Malans. Souvent très glissant. Inutile de perturber l’écosystème du ruisseau sur environ 200 m, avant l’engorgement, la rive droite est généralement facile à arpenter.
Points bleus isolés : 3 cascades, 4 m, 6 m et 11 m
Jaune : sentier de remontée (ou de descente !) pas bien sécuritaire au niveau des deux dernières cascades, surtout si sol mouillé
Pointillé bleu : jonction marchée jusqu’à la rivière. Attention, la Loue n’est pas autorisée à la baignade.
Ce canyon dure 500 à600 m et dénivelle environ 50 m.

Ma maman l’équipa et nous dûmes sortir nos descendeurs pour les installer sur la corde. Une fois en bas de cette grande chute
d’eau, nous pataugeâmes quelques minutes dans l’eau et arrivâmes assez vite à la deuxième

descente. Celle
ci était beaucoup plus grande et nous dûmes l’équiper en deux fois. Encore une fois
nous sortîmes nos descen
deurs et nous les accrochâmes à la corde pour descendre. Le courant était
particulièrement puissant.
Tout en bas nous attendait la dernière vasque où nous n’avions pas pied. Il

a fallu nager pour quitter cette piscine devenue sombre avec le soir avant de r
emonter le canyon.
Nous passâmes par un petit chemin pour remonter la cascade et nous retournâmes dans l’eau pour

remonter les petits toboggans. On n’y serait pas arrivé sans quelqu’un qui nous poussait dans le dos

et soutenait nos pieds. Une fois en haut
, nous sortîmes de l’eau, retraversâmes le champ et
retournâmes à la voiture pour attendre les derniers.
Nous devions rester en mouvement pour ne pas « 
congeler » sur place.
Et nous voilà repartis pour notre bivouac du dernier soir au Sentier Karstique.


RECI
T de Tintin  (Hors Canyon !)
La via ferrata de Nans-Sous-Sainte-Anne est incroyable, comme le Canyon du Ruisseau de malans, la vue est magnifique et elle est accessible, comme le canyon de Malans
.
Elle est intéressante pour tout le monde, comme le canyon de Malans.
Arrivés en haut on peut admirer la vallée et le village !
J’avais
déjà fait cette via plusieurs fois , contrairement au ruisseau de Malans, et j’étais content de la refaire et de dépasser un peu plus mes limites !
Ce que j’ai pu faire la veille dans le Canyon de Malans !!!


RECIT de Nanou

Cela faisant longtemps qu’on l’attendait cette sortie canyon en famille, alors quand le jour est venu,

on l’a accueillie avec le sourire et la bonne humeur
!
Le canyon d’Amondans
c’est les bonheurs de l’eau et des rivières sauvages à taille très humaine et
avec un engagement modéré. Je l’aime beaucoup ce parcours qui passe de balade en eaux vives, à

glissades de toboggans pour finir par les descentes de cascades sur cordes.

Nous s
ommes nombreux et Kiki décide de scinder le groupe en deux équipes de 4 après les
premiers bains de tempérage. Je pars en tête avec les enfants et Bertrand et nous avançons

joyeusement. Les enfants s’en donnent à cœur joie
! Ça fait plaisir !
Il a plu ces
derniers jours alors la rivière est pleine et l’eau pousse, les toboggans glissent, les
paysages sont beaux et les vasques ont pleines… c’est parfait
!
Arrive la première cascade à équiper en rive gauche. Nous y installons une corde avec deux brins

utili
sables pour la remontée. Peu de temps après, c’est la grande cascade avec un fractionnement au
milieu et là le temps de descente est plus long car les coéquipiers ne sont pas encore autonomes et

les les plus expérimentés sont derrière. Il commence à faire
un peu froid car le soir tombe et les
déplacements se font plus rares, mais petit à petit, les canyonistes descendent et rejoignent la

dernière vasque où il faut faire quelques brasses pour retrouver pied.

Il ne reste plus qu’à remonter et, à vrai dire,
c’est un plaisir de se remettre en action pour se
réchauffer.

Lampes frontales sur la tête, nous esquivons la cascade en passant par le raide chemin
équipé en rive gauche. L’équipe se scinde, tous remontent ensemble sauf Kiki et moi qui fermons la

marche p
our désinstaller les quelques cordes. Tout va assez vite et assez confortablement.
Évoluer
dans la pénombre est un petit plaisir auquel nous succombons souvent chez SVJ…
Nous rejoignons assez rapidement le groupe qui est déjà aux voitures. Personne ne s
emble transi de
froid et c’est avec le sourire et beaucoup de satisfaction que nous quittons nos combinaisons pour

enfiler des habits sec
s.

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *