Le 600 ème article… 600

L'aventure et l'évasion

Le 600 ème article… 600

15 novembre 2022 Canoë Canyon carrières diverses Communication externe Randonnée Spéléologie Trek Via ferrata 0

Le 600 ème article… 600 !!!

Et voilà, on en est à 600 articles sur ce site, une belle abondance qui témoigne de l’activité et de la bonne santé du club S.J.V.
Certes, tous n’ont pas la même teneur, le même intérêt, mais tous sont écrits avec conviction, avec sincérité, et le plus sérieusement possible quant au contenu, ce qui n’empêche pas un peu d’humour quant à la forme !
A l’occasion de ce 600 ème article nous avons posé une question toute simple à nos adhérents et adhérentes de 2022, dont certains et certaines ont déjà quelques années de recul, 20 ans pour la plus ancienne…d’autres seulement 2 mois !
« Que pensez-vous du club ? »
Nous avons regroupé ici les réponses de celles et ceux qui ont accepté qu’elles soient publiées, plusieurs ayant demandé la confidentialité car se livrant dans une certaine intimité de leur personnalité, de leurs sentiments, et préférant qu’elles restent réservées aux seuls membres du CA, et nous respectons ce choix, évidemment.
Alors…que pensent-ils de leur club, nos membres ?


Merci pour la chaleur des échanges quand le froid guette dehors,
Merci pour les étincelles dans les yeux lors de sorties dans l’obscurité,
Merci pour la découverte et l’aventure dans un cadre si rassurant,
Merci pour les clairs de lune qui vident nos têtes,
Merci pour les belles étoiles qui remplissent nos cœurs,
Merci pour la bonne humeur et le partage,
Merci pour la simplicité efficace et accueillante,
Merci pour la diversité des activités, pour les valeur humaines partagées, pour les valeurs de groupe
et d’interdépendance mises en avant systématiquement,
Merci pour les rires….
Anne

 

 

 

 

Pour moi, l’ambiance SJV c’est les nuits en lit de camp et les pique-niques à gogo et j’aime bien ça !
Ça me plaît de faire des feux les soirs de veillée !
Eliott

 

 

SJV ? Une association que mes amies et moi avons rencontrée par hasard. Nous nous sommes inscrites et nous voilà lancées dans cette aventure. Plus qu’une association, c’est un lieu de joie de vivre et pleine d’actions. Je ne m’attendais pas à faire tans de choses que je n’aurais sans doute jamais faites, sinon.
Le « moniteur » est excellent tant dans la pratique que dans les explications.
Toutes les sorties ont été extrêmement plaisantes et m’ont permis de découvrir un tas de choses que j’ai adorées. Les via-ferrata ont été incroyables et les sorties de plusieurs jours de même. La spéléologie a été une bonne découverte 🙂 INCROYABLE !

Une association dans laquelle je ne regrette absolument rien, que ce soit les sorties ou même l’équipe qui est INCROYABLE !
Elle m’a permis de me créer un tas de bons souvenirs que je n’oublierai pas !
Encore un grand merci à SJV et au principal acteur de tout ça, qui a permis à cette association de vivre!
Bonne journée,
Guizella 

 

SJV me fait repousser mes limites et je kiffe ça. En plus, pas tout le monde a l’occasion de faire ces
activités.
Martin

 

 

 

 

Voilà le témoignage de la « bleue » que je suis sur « Ce que je pense de SJV », puisque cela fait à peine quelques mois que j’ai rejoint l’association. Tout d’abord, je suis très contente d’être en position d’écrire ce message puisqu`à 2 clics près, j’ai bien failli ne jamais découvrir l’existence de cette association pourtant située à seulement 5 minutes de chez moi (la faute, entre autres, à la frontière d’un département et à un nom d’association pas forcément très explicite …il faut le dire 🙂 ).

La soif de dépaysement et d’exercice physique m’ont attirée initialement. L’accompagnement de son président, la grande diversité des activités proposées, l’ambiance, le contact de personnes aux profils variés, une formation personnalisée, l’accès à un programme « à la carte » avec beaucoup de flexibilité et l’excitation de découvrir nos paysages cachés et leur beauté m’ont fait rester.
Qui aurait cru que je me retrouverais en extase devant des moustiques (moisis) ou à patauger dans une rivière au clair de lune au mois d’octobre  ???
Alors oui, confort limité parfois mais ratio qualité-prix absolument imbattable et bonheur de retrouver son petit confort après et de l’apprécier à sa juste valeur, des souvenirs plein la tête !
Je suis curieuse de voir ce qui m’attend en 2023, en attendant, un grand merci à SJV et à tous ses membres pour avoir su rendre cette association accessible, vivante, et vibrante !
Célia 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec Coco, nous habitons Villeparisis depuis 1994 mais n’avons, malheureusement, connu SVJ qu’en 2018 et encore, par le plus grand des hasards… mais le hasard existe-t-il vraiment ?
Ce fut une rencontre fortuite et même si au premier abord, l’animateur majeur peut s’avérer rustre, distant ( Peut-être cela est-il dû à des contacts précédents où il s’est trop « livré » ? ), le bonhomme, bien que brut de décoffrage, est à découvrir.
Au fil des ans, nous avons appris à nous connaître même si nous gardons chacun notre part de secrets…
SJV nous a formé aux nombreuses disciplines proposées par le club en fournissant tout le matériel : casques, frontales, combinaisons, baudriers, longes, gants, et même bottes pour les plus démunis.
C’est ainsi que nous avons été formés à la spéléologie, la via ferrata, le canyonisme, la randonnée, le canoë, la raquette à neige et d’autres activités que j’oublie certainement.
De plus, SJV trouve des endroits en extérieur pour une formation sur le vif, comme à Maÿsel mais en crée d’autres comme le Spéléchêne ou le Puits Antony ( Merci à Antony et Catherine de nous accueillir ).
Ainsi formés aux principes de bases, nous avons pu évoluer sur des sites, principalement dans l’est de la France, sur des séjours de plusieurs jours avec multi-activités.

 

   
Bien sûr, la pratique étant souvent hors-saisons estivales, le temps peut être plus froid et gris, mais les paysages magnifiques, surtout en automne, comme aux Echelles de la Mort ( Charquemont ).
2 à 3 fois dans l’année, en fonction de nos possibilités et de celles de notre formateur, nous effectuons ce type de séjours.
Même si parfois le programme s’est répété, c’est toujours un plaisir de revenir car nous pratiquons tellement peu que nous avons l’impression que c’est différent : pas la même composition du groupe, pas les mêmes bivouacs, pas le même temps, etc…
Pour conclure, SVJ est un club multi-activités d’extérieur où une formation de qualité permet d’évoluer en toute sécurité et toujours avec un contrôle permanent sur les activités plus risquées comme la spéléologie, le canyonisme ou le via-ferratisme.
Les séjours sur plusieurs jours peuvent surprendre la première fois les  « nouveaux / nouvelles » car étant en autonomie, nous bivouaquons dans des endroits inhabituels, parfois à la belle étoile, faisons des toilettes « de chat » mais cela permet une liberté totale quant à nos mouvements : il pleut, un abri est possible quelque part – il fait beau, dodo dehors avec même un feu de camp possible.
Il faut également prévoir de la nourriture, la plupart du temps froide et en quantité suffisante pour «  survivre » pendant les séjours.
SJV fait sortir de sa zone de confort habituelle et fait pratiquer des activités dans des endroits dont on n’imaginerait même pas l’existence !
Pour finir la conclusion, les adhérents sont solidaires et dans la mesure du possible, essayent de mettre à profit la formation donnée pour aider, équiper, superviser, ceux qui ne seraient pas encore aguerris.
SJV… tu t’y plais ou tu « disparais » si cela ne correspond pas à tes attentes : c’est quand même un club où les adhérents pourraient passer pour des doux-dingues aux yeux des autres, sales la plupart du temps et mangeant froid souvent…. Mais si seulement « les autres » savaient, on refuserait du monde !
Dommage que nous ayons connu ce club tardivement (Manque de visibilité qui est peut-être voulue pour n’attirer que celles et ceux qui sont vraiment intéressés ( ées ) par des expériences différentes et qui sont curieux (ses) de nature ? ) alors que nous habitons à 300 m du siège…
Merci pour tout.
Gilles

En 2020, mes potes et moi, nous nous sommes inscrites au SJV.
Après avoir fait un premier essai dans des carrières, nous avons adoré et on a continué, on a découvert plein de sports que propose l’association, même si personnellement je préfère la « via ferrata » :).
On a pu aussi découvrir plein d’endroits, où on a fait du camping et c’étaient mes sorties préférées (car il y avait mes sœurs et mes potes) mais surtout, on dormait à la belle étoile, on voyait des paysages magnifiques et des vaches… oui j’ai adoré voir des vaches… on a même pu aller les toucher malgré qu’elles n’étaient pas très coopératives !
J’ai eu la chance de rencontrer des gens merveilleux et des endroits tout autant, en faisant plein de sports… rando, vélo, spéléo, via, canyoning, etc..
Bref, je ne regrette en rien mon inscription au SVJ mais je regrette le fait de ne plus participer comme avant !
J’espère revenir très prochainement pour de nouvelles aventures car celles que j’ai vécues resteront gravées dans ma mémoire.  

Merciiiiii à l’association pour tout et j’espère vous revoir très bientôt !!!! PS: Malia aussi 😂😂.
Aurore

 

Un beau  jour (et non  pas une nuit 😊) en septembre il y a quelques années, j’ai été intrigué par un stand au forum des associations  de Villeparisis. De la randonnée, de la spéléo (Ho-ho ??), des photos de gens en canoé ??? Bon, aucun rapport… je me lance !
Bon…c’était il y a 7 ans, Mimie attendait notre petit monstre, bon, bah tant pis, niveau « timing » ça ne le faisait pas… MAIS… Rendez-vous dès que possible !
Une fois la relève et des possibilités de garde trouvées, encore à ce forum, mais 3 ans plus tard, ON SE LANCE !!!!
Étrange organisation dans laquelle on doit proposer des activités que l’on ne connaît pas bien pour une durée de quelques heures à… QUELQUES JOURS ??!!
Eh bien, grâce à la SJV, nous avons pu découvrir la spéléo, acquérir de bonnes notions de cordisme, approfondi nos techniques dans diverses activités, appris énormément de choses grâce notamment à la culture « impressionnante » de l’animateur et au matériel de l’association.
Et évidemment, tout cela sans compétition, mais avec beaucoup de bonne volonté et de bonne humeur.
Nous avons aussi fait de belles rencontres, un groupe très varié, et tout aussi génial.
L’association m’a beaucoup apporté, m’a permis de passer beaucoup de bon temps, et je dis un grand merci à toute l’équipe !
A bientôt !
Nicolas

 

Nos chemins se sont croisés avec SJV lorsque je cherchais une activité dans le cadre des Journées Nationales de la Spéléologie et du Canyon. Récemment initiée à la pratique et adhérente à l’association depuis deux mois, j’ai l’impression d’apprendre plein de choses sur les formations souterraines et leurs écosystèmes. 
L’association elle-même est très polyvalente, accueillante et souple en termes d’organisation. Le désir de partager les intérêts comme les connaissances est présent, et cela se voit. 
Ce que j’admire aussi beaucoup dans le SJV, c’est l’importance accordée à la sécurité.
Vous partez à l’aventure entre de bonnes mains !
Je vais certainement participer aux nouvelles activités du SJV, et je suis heureuse de faire partie de cette association.
Joyeux 600e article ! 
Ece

 

 

Ce que je pense de SJV ?
Pffff ! Impossible à résumer. Tellement de gens, tellement de choses, tellement de temps, d’énergie, de patience, de projets menés à bien, de réussites personnelles, de souvenirs tous bons, même les mauvais ! SJV a bientôt 40 ans…
Je vais aligner des substantifs qui lui collent à la peau : confiance, efficacité, inventivité, créativité, solidarité, sécurité, amitié (avec la diversité de ce qu’elle recouvre), ténacité, combativité, volonté, opiniâtreté, générosité, authenticité, fermeté, durabilité, rudimentarité, simplicité, coopération, complicité, amabilité, humilité, aventure, évasion, partage, attention, bienveillance, courage,originalité, spontanéité, débrouillardise, curiosité, intelligence, maîtrise, méthode, compétence, organisation, optimisme, entreprise, positivité, justice, équité, respect, méthode, lucidité, objectivité, frugalité, poésie, réalisme, ingéniosité, indépendance, autonomie, ponctualité, ouverture, rigueur, diversité, polyvalence, audace, charme, intuitivité, dévouement, droiture, humour, dynamisme, franchise, endurance, habilité, sensibilité, sérieux, résistance, vigilance, assurance, loyauté, empathie…
Et pour finir, comme vous le constatez : modestie… 🙂 !
Oui, on trouve tout ça chez SJV, pas forcément chez tous les membres, mais tout ça à eux tous et toutes, mis en commun.

Une forme de richesse collective, qui n’est pas toujours supportable par tout le monde, mais c’est l’association S.J.V., qui s’est parfois remise en question mais ne s’est jamais reniée quant à l’ensemble de ces valeurs défendues.
Christian/Kiki/Cri-cri/Chris/Zorro/Pépé…et d’autres surnoms inavouables !

  

 

Petite association de ville, de par sa taille et son nombre de participants, mais sans grandes conséquences.
Depuis que je suis à SJV j’ai acquis des connaissances techniques, permettant entre autres la pratique de la spéléo ou du canyonisme.
L’animateur est un peu fou, et a cette faculté étrange de croire en vous, et de vous transmettre sans rien attendre en retour. Avec patience et organisation il vous amène à vous dépasser, et vous rend autonome dans votre pratique.
J’ai également acquis des connaissances personnelles sur mes capacités et ma volonté. Par exemple, 16 km de marche, ne me semblent plus si terrible que ça. Ni me mettre sur corde dans le vide.
SJV, c’est aussi le bouton « déconnexion ».
Déconnexion avec votre réalité du quotidien. Vous vous retrouvez en falaise, en canyon, sous terre, sur rivière, à vélo.
Petit à petit, étape par étape, vous vous retrouvez dans des aventures de plus en plus folles.
Exemple : Le gouffre Berger et les -1000m sous terre… 36 heures de spéléo !

SJV, c’est un président d’association qui vous permet de pratiquer les activités de votre choix parmi un large éventail, au moment de votre choix, à l’endroit de votre choix et avec qui vous voulez. En prime, il vous enverra le soleil….
Toujours organisé au top, en plaçant un « max » d’activités, les séjours SJV sont fatigants c’est sûr, mais tellement fantastiques.

Les rencontres au sein de SJV sont amicales, joviales et sans retenues. Les participants apprennent à se connaître dans des conditions étranges, et la confiance est primordiale.
Enfin SJV, ce sont des séjours avec mon petit loup. Des découvertes qu’il ne fera nulle part ailleurs.
Des sentiments de fierté lorsque l’on voit son évolution. Du bonheur de pouvoir lui apporter ça.
Alors un grand merci à SJV, à ses participants, mais surtout à son très cher Président.
Mimie (et Anthony !)

 

 

C’est le SJV qui m’a fait découvrir notre monde souterrain. En étant parfaitement bien encadré j’ai pu pleinement savourer cette initiation, lors d’un week-end en pleine nature , agrémenté d’activités extérieures.
C’était un vrai contact avec la nature, en déconnexion avec le reste du monde, et en connexion avec les participants.
Il n’y a pas de texte assez long et de photo assez bien pour retranscrire l’émotion du moment !
C’était Un moment très ressourçant pour moi ! Merci à eux. 
A noter que les membres du club sont soucieux de la sécurité et du bien-être des membres dans le cadre de leurs activités 
Fabrice

 

 

 

 

C’était sous un beau jour ensoleillé que j’ai décidé d’aller au forum des associations organisé dans ma ville dans le but de m’inscrire quelque part. 
Et c’est à la fin que j’ai découvert l’association Sport Jeunes Vacances avec mes amies.
On s’est inscrites car l’association proposait beaucoup d’activités sportives tout en apprenant plus sur la nature.
Nous sommes allées à la première activité puis à la suivante et on s’est officiellement inscrites !!! Les activités sont incroyables et nous permettent de dépasser nos plus grandes peurs (vertige… mais pour ma part, c’est plus la claustrophobie… mais grâce à la spéléologie notamment j’ai réussi à  dépasser cette peur).
SJV propose des activités et sorties mais on peut aussi en demander qui nous permettent de faire des activités qui nous plaisent en plus de celles proposées. On a pu faire notre première sortie de 3 jours après pas mal d’entraînement et c’était vraiment une très bonne expérience. On découvre toujours de nouvelles choses et on apprend énormément sur les manipulations à faire pour la spéléologie ou la via ferrata, le canyoning… . SVJ propose également des sorties plus « détente » comme les randonnées où l’on peut parfois emmener nos chiens et c’est vraiment super!!
Pour ainsi finir, l’ambiance est super et un grand merci à SJV pour tout ce qu’on y fait!!!
Angelina

A peine inscrit et donc nouvellement membre de SJV, me voilà déjà convié à un petit séjour aventures et activités de plein air dans le Doubs en ce début du mois de novembre…
Au menu, spéléo, descente de canyon et via ferrata ! Je dois reconnaître que je n’étais pas totalement serein à l’idée de passer une journée entière dans les entrailles de la terre. Pour le reste je me suis dit que ça irait.
Difficile de décrire ce que nous offre le monde souterrain, la perte des repères habituels, les surprises qui se dévoilent dans le faisceau de ma frontale, le contact étroit avec la roche, l’eau, l’argile… Et la solidarité du groupe qui aide à surmonter les passages difficiles ! Et finalement tout est simple, les conseils, l’attention portée, on se sent en sécurité même si c’est la première fois !
Une vraie découverte et un coup de cœur !
Feu de cheminée et nuit dans la forêt, on revient aux valeurs essentielles, manger, se réchauffer, dormir. Chacun y met du sien pour passer une soirée et une nuit agréable.
Le canyon nous attend avec ses méandres et cascades qu’il nous faudra franchir, ensemble. Encore des surprises, on se familiarise avec le matériel et on profite de l’eau, bien protégés par nos combinaisons.
Remontée de nuit à la frontale, un moment particulier qui rappelle un peu la grotte, magique encore…

Plaisir du feu, repas partagé. La lune nous annonce une nuit fraîche et cristalline, cela se confirme au lever du soleil, le givre s’invite sur les pare-brises !!!
Le soleil sera finalement notre compagnon sur les falaises de calcaire, changement de décors, l’espace se libère et nous profitons pleinement du magnifique vallon de Nans-Sous-Sainte-Anne dans notre parcours aérien. 

Trois jours passés à se reconnecter avec notre nature, en puisant dans nos ressources parfois, mais toujours avec ce sentiment de sécurité , les compétences sont là, la solidarité aussi !

A quand la prochaine sortie !!! (?)
Bertrand

 
 

 

SJV c’est un peu l’auberge espagnole . On y fait des excursions passionnantes que l’on ne ferait nulle part . On y rencontre des gens avec qui nous aurions eu aucun contact dans la vie normale .

J’ai rencontré les gens de SJV car j’avais un gros « trou » presque dans mon jardin , ce trou se trouve plutôt dans un bois qui d’ailleurs n’est pas complètement à moi . Ils viennent le découvrir et me demandent si je souhaite descendre avec eux . Ok !  La semaine suivante il viennent à deux,  un bonhomme accompagné d’une institutrice . Et le voilà  le bonhomme, en train de monter les cordes entre deux arbres . L’instit descend en premier et nous dit de descendre aussi car c’est immense dedans .
J’y vais… 40 mètres directs !
Voici donc ma première expérience avec SJV…j’en ai bavé pour remonter !!!

Par la suite plein d’autres aventures toutes atypiques… je me suis même retrouvé à faire le figurant dans un spectacle de feu !
SJV apporte beaucoup, le dépassement de soi-même, les connaissances en tous genres, il n’y a pas de prise de tête ni de jugement, chacun y va à son rythme .

Merci à SJV à ses encadrants , administrateurs et autres contributeurs .
Une association discrète et qui correspond exactement à ce que j’aime .
Antony

     

 

Il était une fois, avec Gigi, nous nous sommes inscrits dans une Association de randonnée. Et au cours d’une sortie nous avons rencontré un homme bien étrange mais déjà très fascinant par sa façon d’être.
L’association ne correspondant pas à nos attentes, l’un des adhérents nous décrivit la sienne…
De prime abord, je ne ressentis pas de grandes aspirations pour la vie dehors et surtout par tous les temps.
Bien que rodée à la randonnée au long cours, les activités SJV relèvent plus du dépassement de soi, aussi bien sur le plan physique que mental, voire émotionnel. 
Et pourtant, quand on a commencé à explorer des lieux plus insolites les uns que les autres… L’enthousiasme et la curiosité qui me caractérisent on fait le reste… Je suis devenue « accro ». 
Toutefois SJV, c’est encore plus que ça… C’est d’abord et avant tout un apprentissage et de la formation avec une pédagogie irréprochable… Car tout ce qui concerne la sécurité de chacun doit être irréprochable avec les activités proposées. 

 

   

  

 

Hors de question de plonger dans les méandres de la terre sans avoir appris à se servir du matériel et d’acquérir des gestes quasi automatiques afin de ne pas se mettre en danger ou de causer du tort à autrui. 
Ensuite SJV, c’est une liberté de proposition et une disponibilité rarement vue dans une association. 
SJV c’est de la bienveillance, de la complicité, de l’esprit d’équipe, du rire, de la gentillesse et de la générosité de cœur. 
Jamais je n’aurais imaginé que j’aurais l’occasion de passer des heures à admirer les œuvres d’art créées par l’eau et la terre au fond de grottes absolument merveilleuses. 
Que je prendrais un vrai plaisir à compter et photographier des chauves-souris !!!
Que je serais capable de grimper sur des parois rocheuses alors que je n’aime pas le vide et que cela deviendrait l’activité principale de nos vacances d’été, même hors de l’association.

 
Bon…oui, bien sûr, SJV, c’est aussi accepter de sentir le fennec, d’oublier la couleur d’une salle de bain…. Mais pas le lavage des dents, on ne « pue pas du bec » à SJV. 
C’est se faire parfois des frayeurs, c’est compter ses bleus…. Mon record : 45 bleus en 3 jours !!! (Je ne compte que les gros…)
C’est possiblement greloter dans son duvet même doublé par les soins bienveillants de l’organisateur, mais ne pas arriver à trouver de la chaleur… Heureusement il y a les chaufferettes !!!

SJV c’est tout à la fois, de la technique, de la découverte, de l’aventure, de la survie en conditions extrêmes par rapport à la vie quotidienne, c’est de la convivialité, c’est de la disponibilité de son président qui vit pour cet unique but : donner du bonheur à autrui en lui permettant de se dépasser et de se découvrir intérieurement. 
Merci SJV… et comme on aime à le répéter… SJV, j’y vais. 
Corinne

Ce que je, tu, il, elle, nous, vous, ils, elles…n’aiment pas avec SJV, à un moment ou à un autre…
(Souvenirs divers de la Rédaction du site)

Porter un sac de 25 kilos en montagne…
Passer une nuitée sous une bâche qui prend l’eau dessus et la restitue en dessous…
« Bouffer » des cacahuètes et des chips pendant huit jours…
Ramper dans la boue liquide pendant 250 mètres…
Régurgiter son déjeuner sur une corde dynamique de 40 m qui danse…
Compter les bleus par dizaine sur tout son corps…
Se laver tout nu dans un torrent à 5°C sans serviette après…
Creuser terre et cailloux pendant des jours sans suite derrière…
Partir pour 5 heures et revenir 12 heures plus tard…
Tenter de dormir sous abri naturel en falaise, à 2500 m par temps d’orage…
Déniveler 1000 m de nuit sous la pluie avec sac complet…
Oublier son duvet dès le départ, l’hiver…
Somnoler à côté d’un ronfleur invétéré…trois nuits de suite…
Chercher deux heures une cavité énorme dans un bois, censément proche…
Escalader répétitivement des troncs d’arbre avec un canoë…
Se faire dévorer par des fourmis rouges…
Voir son pique-nique grignoté à 50% par des rongeurs…
Passer une nuit sous tente dans la tempête islandaise…
Traverser un canal en slip avec un sac de 20 kg sur la tête…
Finir sa marche en hypothermie à 2000 m sans feu possible et sans chaufferettes…
Paumer un descendeur « stop » dans un canyon…
Uriner sur soi quand il n’y a plus d’eau pour rincer…
Se souder les pieds mouillés  sur du bitume à – 15°C…
Oublier ses chaussures trop près du feu…
Partir en voiture, le duvet laissé sur le toit…
Se faire dévaliser un coffre sur une aire d’autoroute…
Revenir avec une remorque sans la roue droite…
Partir en randonnée avec deux bottes et la finir avec une seule…
Aller « bosser » dans une carrière sans autre éclairage que les Leds des perceuses…
Se retrouver coincés derrière un éboulement de trémie…
Se faire piquer ses mousquetons d’équipement d’accès extérieur…
Trouver des renards morts empoisonnés…
Dormir dans une grotte marine inondable à marée haute…
Rencontrer un gros épicéa couché sur une ligne de vie en falaise…
Dîner dans une cabane fortement enfumée…
Retrouver sa voiture avec gazole gelé…
Rester pantois devant une corde rétrécie à 2,5m du fond d’un puits…
Tourner en « rond » pendant une heure à main droite dans une carrière « sans fin »…
Perdre l’appareil photo dans une galerie interdite…retrouvé dans l’eau 8 mois plus tard…
Se goinfrer d’emmental moisi…quand il n’y a plus que ça !…
Rester coincée la patte en l’air avec son bloqueur de pied…
Achever sa sortie comme un Zombie après 18 heures de spéléologie non-stop…
Déniveler 400 m avec deux sacs lourds…par personne…
Manger des chips décomposées dans l’eau froide…
Passer une nuitée de montagne avec un duvet pour deux en alternance de deux heures…
Passer par-dessus son guidon de vélo…
Dessaler à la première minute d’une sortie en canoë…
Se prendre largement les cheveux dans le descendeur…
Se longer sur une poulie avec longes extensibles…
Partir en tyrolienne remontante avec longette sur le câble…
Se faire prendre par un orage en cours de via ferrata…
Finir un trekking sans lacets de chaussures…
Se faire brûler la face interne des cuisses par le frottement de son pantalon de pluie…
S’éclater en fin de tyrolienne trop rapide…
Perdre son cuissard  aux genoux au milieu d’une longue passerelle…
Oublier l’appareil photo sur une souche, à rechercher la nuit…
Perdre sa saucisse dans le feu…
Mal refermer le bidon étanche à portefeuille et gâteaux secs(au départ)…
Petit-déjeuner avec du maquereau à la moutarde sur des petits beurres…
Vivre une nuitée pluvieuse et venteuse réfugiés dans un abri naturel de falaise…
« Dévisser » dans un toboggan souterrain en n’ayant pas mis de longe sur la main courante…
Partir pour huit jours sans les cartes topographiques…ni GPS…ni téléphone…
Traverser en grotte durant huit heures, en « tennis » blanches…
Avoir envie d’uriner le matin, engoncé dans un sac de couchage inouvrable…

 

Bon…on en passe…certains et certaines se reconnaîtront derrière ces anecdotes et incidents !
Notons qu’en 45 ans, aucun(e) membre de SJV n’a connu d’accident, mais que la chance a régulièrement joué son rôle en diverses circonstances pour qu’il n’y en ait pas eu.
Au vu du nombre de sorties, de leurs durées, des activités promues, des négligences erreurs ou fautes ont forcément été commises, mais heureusement sans jamais engendrer de conséquences notoires…on ne peut qu’espérer qu’il en soit ainsi durablement !

Avec la reconnaissance du Conseil d’Administration

 

Le Conseil d’Administration remercie et félicite tous les membres du club, au présent ou du passé, pour leur confiance, leur efforts en tous domaines, leurs patience et bienveillance, et les réussites de ces sorties et séjours qui leur sont dues, car toutes réalisées grâce à chacune et chacun…ce sont des réussites d’équipes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *