Le séjour de Kina 446

L'aventure et l'évasion

Le séjour de Kina 446

2 novembre 2021 Canyon Randonnée Spéléologie Via ferrata 0

Le séjour de Kina           446

ce récit est celui d’une adhérente de SJV qui a vécu son premier « trois jours » en autonomie d’équipe de cinq…

Très belle sortie que fut cette escapade dans le Doubs, un début de vacances scolaires qui nous a très vite fait oublier notre quotidien plutôt morose au lycée ! Malgré un temps de préparation un peu trop court des bagages (ce qui nous a forcées à emporter soit pas assez, soit au contraire plus que de nécessaire😅), nous sommes parties pour les 6 heures de route avec entrain, et sur le chemin, musique grâce au tout nouvel autoradio de Kiki et les jeux de société étaient au rendez-vous.
Nous sommes arrivés au premier lieu de bivouac avec l’envie de dormir, mais rapidement nous avons dû nous ressaisir pour installer les couchages, et nous en avons profité pour explorer les environs de nuit. Les pâturages et le magnifique ciel étoilé que nous y avons découvert nous ont rappelé que nous étions bel et bien arrivées à la campagne !
Et c’est avec cette belle image que nous nous sommes endormies. Bien que la nuit fut assez fraîche, nous nous sommes réveillées en forme pour l’activité du jour. La préparation pour l’exploration de la grotte nous a légèrement retardés, car nous avions oublié, à la voiture, l’appareil photo ainsi que les lampes frontales, autant dire que nous ne pouvions pas aller très loin sans😂.
Mais nous avons patiemment attendu Kiki, qui s’est dépêché de courir jusqu’à la voiture, en caressant les chevaux du pré voisin.
Durant la découverte de la grotte, nous nous sommes relayées pour porter les lourds sacs contenant nos déjeuners, ainsi que le matériel avec lequel nous avons appris à équiper et à déséquiper, et nous nous sommes organisées pour les faire passer dans les étroitures les plus difficiles.
La plus belle surprise de la grotte ne fit pas l’unanimité : une dizaine de magnifiques Rhinolophes à portée de main, que nous pouvions presque caresser, ont pu être découvertes grâce à une « erreur de parcours » sur le chemin du retour !

 

 

Malgré une progression un peu plus lente que prévue, nous avons pu explorer pratiquement la totalité de ce qui était envisagé en découvrant ce qu’étaient les cavottes, qui donnaient leur nom à la grotte.
Nous connaissions déjà le deuxième lieu de bivouac, pour y avoir déjà séjourné il y avait 6 mois de cela. Nous sommes arrivés peut-être juste à temps à la maison forestière qui aurait pu être occupée par un groupe de Scouts, qui étaient répartis dans les environs.

 

 

 

 


Nous sommes allées chercher du bois alors que la nuit tombait ce qui fait que nous avons pu dîner à la chaleur du feu en faisant griller des Chamallows ainsi que faire sécher des chaussettes mouillées au bout d’un bâton😂.
Nous avons pu dormir confortablement à la chaleur d’un feu de cheminée, bien que j’ai eu un peu froid après l’extinction du feu. Le matin nous fûmes réveillées par les chants d’une espèce d’oiseau bien particulière : le Kiki des cavernes 😂!
Pour commencer la journée, nous sommes partis sur le site d’une via ferrata dans la vallée de la Loue, mais le plus difficile dans cette activité n’était pas la via ferrata en elle-même, mais l’ascension de la colline très abrupte pour y accéder !

 

 

Nous avons très vite oublié les efforts en voyant le magnifique paysage qu’offrait ce point de vue sur la falaise. La via était plutôt abordable, mais nous avons été ralentis par les multiples « pauses photos ». L’arrivée se faisait non loin de la statue Notre-Dame du Mont qui faisait face à la vallée, sous laquelle nous nous sommes arrêtés pour contempler la vue.
Après être redescendus à la voiture nous nous sommes rendus au lavoir pour visiter les lieux et déjeuner, lavoir qui était d’une grande beauté et d’une grande propreté. Puis, pour commencer l’après-midi, nous avons vécu une expérience de la plus grande difficulté : nous habiller pour le canyonisme 😂 !

 

 

 

Plutôt laborieux de rentrer dans une combinaison qui n’est pas exactement à sa taille !
Après avoir été vidées de nos forces avant même le début de l’activité (même si certaines s’amusaient à faire la course avec Kiki pour savoir qui aurait fini de se préparer en premier), nous nous sommes lancées dans l’aventure : s’immerger des pieds au cou dans une eau à 8°C !
Plutôt difficile (et froid) au début même si, en marchant, on se réchauffe en quelques minutes.

 

 

 

Nous avons rapidement progressé dans la rivière jusqu’à accéder au début du canyon, où nous avons appris la technique de la « chasse d’eau » (je ne préciserai pas sa fonction …😂), et après quelques foulées et quelques brasses nous sommes également rapidement arrivés aux premiers passages nécessitant l’installation du matériel, et nous ne pouvions descendre qu’un par un, autant dire que le dernier à passer avait le temps de se refroidir !
La fin du canyon s’est soldée par une grande descente en rappel dans la plus grande cascade et pour couronner le tout : activité « sauts »  du haut de la falaise (même si quelques-unes étaient un petit peu hésitantes).
Pour rentrer nous avons refait le chemin en sens inverse tantôt en contournant les cascades tantôt en remontant via le matériel laissé sur place et les cordes déjà présentes tantôt par l’intermédiaire de quelques courtes-échelles dans l’eau quelque peu vacillantes😂. Pour finir nous nous sommes séchées et rhabillées jusqu’à la nuit tombée, puis retour au lavoir pour le dîner.

Mais avant d’aller dormir on m’a fait une superbe surprise pour mon anniversaire (!!!) quelques mètres plus loin : une magnifique source d’eau à côté d’une petite caverne décorée de 17 bougies, ainsi qu’un délicieux gâteau accompagné de Chamallows de la veille qu’on a pu déguster tous ensemble, et, en cadeaux de la part du club et de Kiki : une lampe frontale accompagnée d’un lot de 4 piles assorties !
Merci beaucoup 😍😋 !!!
Ce fut la plus agréable nuit du séjour que l’on a passée au lavoir, et nous nous sommes endormis, après une petite partie de UNO, bercés par le bruit de l’eau du lavoir… Le lendemain, après avoir passé la nuit la plus reposante du séjour, et après avoir copieusement petit-déjeuné avec les restes du gâteau de la veille, nous avons remballé les affaires, et pris la route.
Mais la pluie nous a rattrapés et nous nous sommes donc demandé s’il ne valait pas mieux annuler la randonnée prévue, et c’est courageusement que nous avons finalement décidé de marcher sous la pluie en écourtant si nécessaire le parcours 😂 !
La petite randonnée se fit finalement pratiquement au sec, et sur le chemin, en plus de la vue magnifique avec le brouillard montant, nous avons pu pénétrer dans les pâturages pour caresser les vaches, qui, elles, ne voulaient pas de nous 😂…
Nous avons visité le petit village, la chapelle et le château médiéval perchés sur la falaise où nous avons déjeuné.

 

En redescendant par le chemin indiqué par une postière croisée par hasard, nous avons été surpris par un âne un peu trop content de nous voir, ainsi que tout plein d’autres animaux de la ferme. Arrivés à la voiture, avec de l’avance par rapport au programme, nous avons pris la route pour le trajet du retour et sommes rentrés  en début de soirée vers Villeparisis…trajet réalisé entre petits sommes, écoute attentive des conseils de Christian pour nous améliorer sur notre efficacité encore quelque peu douteuse en terme de bivouac, et discussion avec lui sur l’histoire du club et sur ses expériences et ses mésaventures …
Ce fut un magnifique voyage, qui nous a permis de nous éloigner un petit peu de notre quotidien, et, tout en pratiquant des activités sportives en pleine nature, nous avons également beaucoup appris !

 

 

 

J’espère que nous pourrons très vite réitérer cette aventure ! « 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *