Promenade varreddoise 586

L'aventure et l'évasion

Promenade varreddoise 586

9 octobre 2022 Randonnée 0

 

Promenade varreddoise     586

A titre de petit entretien de forme, nous voici embarqués dans une petite randonnée à la faveur d’un après-midi libre, et, une fois n’étant pas coutume, nous empruntons un « topo » tout fait à Visiorando, dont nous ne respecterons pas l’ordre établi en démarrant de Varreddes…au Pont de la Maladrerie. Mais on garde le sens « horaire » du parcours.
Sur le chemin de halage, le GR1B nous mène au-dessus du Ru du Creux, curieux petit cours d’eau qui, après un cours de 300 mètres seulement passe sous le canal dans un beau tunnel au sol pavé pour aller se jeter dans la Marne 100 m plus loin !

 

Un sentier PR emprunte d’ailleurs ce tunnel.
Poursuivant su le chemin de halage, on va successivement rencontrer le chenal-déversoir du Canal, à 150 m, avec sa pente raide suivie d’un tunnel, et le Pont levant de Congis 2300 m plus loin. On quitte le GR1B qui traverse sur ce pont, pour rester sur le bord du Canal, et cela nous permet de croiser le débouché du Canal de la Thérouanne, à 300 m, suivi du tunnel de la Thérouanne (où il n’y a pas de passage pédestre cette-fois…même si l’eau n’est guère profonde)  200 m plus loin, puis du Pont des Carreaux encore 200 m plus avant, et enfin le Pont du Chemin Sur le Moulin.

Sur ce pont on croise à nouveau le GR1B mais on reste sur le chemin de halage que l’on va garder 1300 m pour atteindre une petite maisonnette blanche de la station de pompage de l’usine élévatoire de Villers-lès-Rigault.
Le chemin mène tout droit à cette usine classée monument historique et qui peut être visitée sur rendez-vous.
Cette voie rectiligne de 300 m qui suit une conduite d’eau souterraine est bordée de platanes. Le GR 11 est alors rejoint et on va le suivre.

 

 

 

On tourne brusquement à droite, et, sur 200 m, on passe devant quelques grandes maisons, puis on part à gauche sur la d 121E qui nous mène au grand pont de l’Isles-les-Meldeuses sur la Marne en 250 m.
Ce pont, récemment restauré, est flanqué d’une passerelle qui offre un petit panorama incluant le barrage.

 

 

On poursuit jusque dans l’Isles-les-Meldeuses en passant derrière l’église et son petit square, puis un brusque « gauche-droite » nous place sur la D17E, 500 m après le pont sur la Marne.

Après avoir traversé la voie de chemin de fer, et laissant une jolie maison à pseudo-colombages sur la gauche, on part à droite puis encore à droite pour rester sur le GR 11. 1800 m après le cœur de l’Isles-les-Meldeuses, on est devant le Château des Bruyères. Encore 1300 m en forêt, et on côtoie une voie ferrée avec un passage piétonnier à niveau et une petite maison de garde-barrière.

Il se présente-là une possibilité de raccourci. (1300 m par le Chemin de Mary au lieu de 3900 m )
Continuant sur le GR 11, on parcourt 1 km en forêt, on tourne brusquement à droite (passant au-dessus du tunnel d’Armentières, sans le savoir) et, 1 km plus loin, on quitte le GR 11 en partant sur la droite (sur un chemin dit « d’accès au GR11 »).
Cette variante emprunte le Chemin des Sapajou sur 700 m puis tourne à gauche sur le Chemin d’Isles et après 400 m tourne à droite (route de Germigny) pour passer sur les ponts ferroviaires d’Aggieu à 300 m. On supervise alors un ensemble de quatre voies avec divers aiguillages.

 

 

 

 

700 m plus loin on débouche sur le grand Carrefour de la Marche, lieu sobrement aménagé en aire de pique-nique forestière, avec sentier botanique et parcours sportif.
De là, plusieurs voies permettent de rejoindre la route de la Belle Laie qui passe au sud-ouest, le plus simple étant d’aller tout droit !
On la rattrape alors après 800 m, et on atteint l’orée du bois 500 m plus loin (La Côte à Mallet).

On est alors dans la Rue aux Loups, à suivre 800 m pour rallier l’église de Germigny-l’Evêque, puis poursuivre avec un petit droite-gauche pour atteindre les bords de Marne une centaine de mètres plu loin, au niveau d’un monument aux morts.
On suit la Marne en rive droite donc, sur 150 m, on passe sous un vestige de l’ancien pont ruiné, face aux Îles du Vieux Moulin…il s’y trouve même un belle collection de stalactites fistuleuses dont certaines décimétriques !!!

On poursuit 300 m pour atteindre le pont routier de la D97 route que l’on atteint grâce à une petite côte à main gauche.
Il faudra suivre cette route sur 500 m et la quitter vers la droite sur un chemin de petite randonnée (PR) qui passe entre des maisons, traverse la petite D 121,  puis contourne des champs et, après 1100 m de parcours total, débouche sur la grande D 405.
En partant vers la droite, et après 150 m, on est sur le pont du Canal, notre point de départ.
On a alors parcouru une vingtaine de kilomètres, presque sans déniveler, pour une petit tour sympathique laissant quelques découvertes en souvenir.
Prévoir environ 4 heures pour randonneurs moyens peu chargés, sans pause ou presque.
Cet itinéraire est donné pour 6 heures sur Visiorando, mais cela inclut sans doute un déjeuner confortable !

Château des Bruyères

 

 

 

 

Villa à Villers-lès-Rigault

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *