Le Gouffre Berger-Zen

L'aventure et l'évasion

Le Gouffre Berger-Zen

24 juillet 2019 Spéléologie 0

Le « Berger-Zen»

Radicalement différent du « Berger-Express », le « Berger-Zen » correspond beaucoup plus à l’état d’esprit du club SJV, même si l’« Express » est une formule tout à fait respectable dès lors qu’elle est pleinement revendiquée et assumée par ses adeptes.

La « Zen » comme on le devine, est une formule qui ne néglige pas le « fond » du Berger, qui n’implique pas des progressions de tortue, mais qui ménage un rythme alternant l’effort et le repos, alternant l’action et la méditation, alternant  technicité et spiritualité…et laissant le temps des photographies entre autres latitudes !

Son principe fondamental est basé sur un bivouac organisé (et non pas seulement de circonstances) avec une descente et demi-remontée sur une journée, l’autre demi-remontée le lendemain, après nuitée « normale ».
Cette organisation, grâce au bivouac déjà bien aménagé en permanence, ne coûte qu’un surpoids très modéré, limité à un sac de couchage léger correct (à peine 1 kg) et un change vestimentaire type « bouclette ou polaire » (à peine 1 kg pour le complet dont bonnet et gants)
Le surplus de nourriture se limite à 500 grammes et encore…) sachant que cela n’est porté que de zéro à – 500 et inversement.

Alors là, tout change…car le « fond « s’atteint (sans se presser) en 7 à 8 heures, en gros, et la remontée au bivouac en 7 heures environ…soit quatorze heures ce qui, relativement à une journée « moyenne » de 16 heures en laisse deux ou trois  à des longues pauses une fois changé, des séances photos, des déambulations calmes sans charge entre -500 et – 650…pour bavarder, chanter…

Le lendemain, aucun stress, corps à peu près reposé, 5 heures suffiront à ressortir…de quoi rajouter pauses et même visites annexes sans portage, et adopter une progression douce.

On peut alors imaginer un « timing » approximatif…entrée à – 500 (3  heures tranquillement) puis -500 à – 1000 avec sacs très allégés (5 heures), remontée au bivouac de – 1000 à – 500 ( 6 à 7 heures) soit 15 heures avec vitesse modérée et pauses courtes multiples. En démarrant à 8 heures on est couché vers 23 heures.
Le lendemain, lever calme vers 7 heures, et sortie vers 13 heures… toujours sans courir !
Avec  cette formule, on ménage quelque peu son organisme, on se garde du temps pour partager des impressions avec les autres, on admire, on goûte l’ambiance, on profite pleinement des beautés minérales multiples, on n’a pas le stress du « timing » et la contrainte de devoir ressortir absolument sans atteindre un épuisement et des refroidissements…
Franchement, c’est tentant !!!!
Si des membres de SJV tentent à nouveau cette expédition, ce sera sans doute leur option privilégiée.
Une formule « Super-zen » est comparable, la différence est de ne pas aller plus bas que – 550 (Salle des Treize) ou – 850 (Couffinades incluses).  Plusieurs heures de réduction donc… !
Ca peut convenir à des adhérents pas très performants et/ou endurants…mais il y aura déjà beaucoup de plaisirs !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *