14 juniors villeparisiens à Apremont 513

L'aventure et l'évasion

14 juniors villeparisiens à Apremont 513

24 février 2022 Randonnée Spéléologie 1

14 juniors villeparisiens à Apremont     513

Dans le cadre d’un partenariat ponctuel Villeparisis/SJV, une petite sortie thématique a été organisée en forêt de Fontainebleau, dans le secteur d’Apremont, 8h30/17h30, soit 6 heures d’activité, déduction faite de 3 heures de route A/R.
A peine arrivés, le groupe, accompagné de deux animateurs municipaux et quatre bénévoles associatifs, a entrepris le sentier Denecourt 6 du Carrefour de Bas-Bréau de Barbizon
Ce dernier gravit les contreforts chaotiques de la grande platière sur terrain naturel ou escaliers de bois intégrés à l’environnement, et aboutit à un beau panorama sous un ciel mitigé et par une température plutôt agréable pour une fin de février.
Peu après, c’est la fameuse Caverne des Brigands, et après quelques explications et conseils de prudence, les explorateurs et exploratrices en herbe entrent un(e) à un(e) en se donnant 15 secondes pour un minimum d’accoutumance visuelle à la pénombre.

Ils découvrent alors cette jolie caverne que 30 bougies éclairent de leurs chaudes flammes et y évoluent avec étonnement.
La plus grande salle et son prolongement jusqu’au très beau sable blanc visités, il s’agit de progresser dans la petite galerie basse qui mène à la galerie blanche, assez surprenante, et en la suivant, on trouve le boyau final, très bas, où il faut ramper maintenant pour ressortir à l’extérieur.

Cette première incursion terminée, il est proposé de parcourir cet itinéraire à l’envers…
Puis de retraverser comme on en a l’envie, sans guidage, avec ou sans lampe, les bougies ayant été retirées !
Tout le monde s’en tirant très bien, on repart sur le sentier sinuant entre arbres et rochers, passons la Mare aux Biches et ses touradons, et atteignons un carrefour Denecourt 6 / 6-6, le tout en changeant régulièrement de guides.

Après un peu de marche facile sur un large sentier sableux, on va vivre une séquence « olympique », avec une course généralisée, chacun et chacune à son rythme, jusqu’à un  gros rocher, le  » Cerbère du Désert » sur lequel presque tout le monde pouvait grimper pour la photo-souvenir.
Il fallut encore parcourir 300 mètres dans un joli bois de bouleaux pour atteindre le carrefour naturellement gazonné du Désert.
Comme midi approchait on a grimpé un petit sentier discret dans les fougères sèches avec un peu de soleil, qu’ il fallait éviter, la rencontre de serpents sortant d’hibernation étant possible.

A la fin, ça monte bien, et on atteint le platière de Clair-Bois où un petit espace rocheux avec panorama nous accueille pour un pique-nique agréable bien qu’un peu venteux.
Nous reprenons bientôt avec une visite organisée (en trois petits groupes) d’un réseau souterrain un peu tortueux comportant cinq issues dont deux verticales deux horizontales ou presque et la dernière « hybride ». Les gouffres sombres font impression…
Le jeu, ensuite, consistait à essayer d’entrer et sortir au moins une fois par chaque issue…en se débrouillant pour progresser en-dessous.
Il va sans dire que certaines issues étaient beaucoup plus difficiles à passer que d’autres, et plus difficiles dans un sens que dans l’autre !
La plupart des galeries imposent le quatre-pattes ou de ramper, insectes et araignées venant ajouter un peu d’appréhension pour certaines et certains !
Mais, avec de la volonté, de l’entraide, une mini-échelle et un bout de corde tressée, presque tout le monde a presque tout réussi !  Bravo !
Et puis il a fallu revenir vers nos véhicules garés à 5 kilomètres de là…
On est passés par une sente « sauvage », exprès, pour changer un peu…d’abord sous des rochers avec des pommes de pin, puis en faisant des lacets dans les bruyères, entre les fameuses fougères à serpents et quelques pins, mais bien sûr pas DANS les fougères.

Là on a retrouvé le Carrefour du Désert, et on y a fait un tir à la corde en trois manches après avoir tiré deux équipes de 9 équilibrées en forces et en poids…et ça a été terrible ! Avec d’énormes efforts, une équipe a gagné deux fois…

Plus loin, on a joué à essayer de remplir une bouteille en transportant de l’eau dans un petit bouchon en plastique…Pfff !
Très long, et à la fin tout le monde trichait ! Mais on s’est bien amusés quand même…et d’ailleurs, personne n’a gagné ! Ni perdu !
On est repartis, et presque d’une traite jusqu’à la Caverne. Il pleuviotait un petit peu…
On avait la possibilité de retourner (ou non) dedans, et d’y faire quelques expériences comme progresser sans lumière du tout, ou progresser sur le dos, ou les pieds les premiers, ou encore s’exercer à franchir une « chatière », c’est à dire un passage court mais très étroit que nous n’avions pas essayé à l’aller, et même de l’essayer dans les deux sens.

D’autres ont préféré se reposer quelques minutes ou courir dans les rochers proches.
Un petit moment pour grignoter quelques biscuits ou boire un peu, et on repart tandis que le ciel commence à noircir et que quelques gouttes tombent.
C’est alors qu’en quelques minutes, le vent s’est levé, et qu’une averse de grêle et de pluie nous a offert une séquence « tempête » mouillée !
Mais comme on n’était pas bien loin du car, c’était peu ennuyeux, et d’ailleurs ça n’a duré que 10 minutes !
C’est avec presque 30 minutes d’avance que nous sommes repartis, mais au final, il n’y en avait plus que 15 !
Les deux tiers des juniors ont pu rentrer chez eux presque tout de suite, quelques-uns ont attendu un peu dans le gymnase chauffé, et celle belle journée s’est alors très bien terminée, avec la satisfaction de chacune et chacun, juniors comme adultes.
Merci au Service des Sports pour sa contribution majeure, à Yannick et Miguel, Coco, Gigi, Mimi, Kiki, et pour les beaux plans de grottes, tirés et plastifiés !

Une réponse

  1. GUILBERT dit :

    Je vous remercie d’avoir partagé cette belle journée avec les jeunes Villeparisisiennes et Villeparisiens. Mille merci aux bénévoles de l’association et éducateurs de la ville pour votre implication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *