Le canyon du Moulin de Vulvoz

L'aventure et l'évasion

Le canyon du Moulin de Vulvoz

9 février 2018 Canyon 0

Le Canyon du Moulin de Vulvoz (Jura)

Le Moulin de Vulvoz…un superbe petit coin ! Après avoir descendu le Ruisseau des Gorges, nous trouvons naturel d’enchaîner avec celui-ci…à peine 10 Km entre les deux !

1)Accès :
De Vaux-lès-Saint-Claude, nous filons à Molinges puis tournons à droite vers Vulvoz par la D63. Un peu avant le village, sur la droite, on prend à droite un chemin qui mène à un gîte et la cascade y est signalée se garer avant le pont de pierre, mais pas sur le parking privé du gîte.
Un virage à gauche précède et offre plusieurs places ombragées…et librement.

2) Il y a alors deux options :
 –       descendre au pont du moulin et accéder au torrent en quelques mètres par un bout de sentier en rive droite, puis suivre le torrent jusqu’à une C3      sautable en vasque après reconnaissance bien sûr. Un peu plus loin se trouve un vieux pont de pierre parmi des ruines de bâtisses

 –       ou, emprunter le chemin balisé en jaune et avec pancarte pour la cascade ( et rappel que les frais de secours sont à la charge des pratiquants) qui mène rapidement au même vieux pont de pierre. Dans ce cas, pas de C3 ou il faut aller la chercher en remontant le torrent sur sa rive gauche.
Juste avant le pont donc, se trouve un petit seuil barré au-delà duquel s’est formé un magnifique toboggan de 6 m + seuil de 2 m ,dénivelant environ 8 mètres dont une glissière dans laquelle le flot s’engouffre et pousse fort…d’où l’appellation de « toboggan éjectable du Jura »

Cette éjection se produit à l’aplomb de ce superbe vieux pont qui enjambe une vaste marmite couverte de 6 ou 7 m de diamètre, et la suite s’ouvre sur le vide par un « œil » sous une magnifique arcade rocheuse…c’est en effet un déversoir sur une falaise de près de 25 mètres qui fait alors suite.

Cette cascade se développe en queue de cheval scintillante en rive droite pour l’essentiel, le reste s’écoulant en frémissant du côté gauche, celui où l’on passe ! ( hors crue…)
Après une petite rupture de pente, à mi-hauteur, un décrochement rocheux donne naissance à une caverne en arrière du rideau liquide, du plus bel effet « Indiana Jones » Tout cela amène les canyoniste dans une vaste piscine naturelle…et rien ne l’empêche ( car tout l’y pousse ! ) de remonter par une sente démarrant en rive droite et ramenant au pont en 5 minutes, pour recommencer ce super circuit.

L’équipement démarre en rive droite sur une pierre du mur de soutènement, avec 2 broches, se poursuit par une broche à quelques mètres à même hauteur, puis par une seconde après enjambement d’une belle marmite suspendue normalement sèche. Cette seconde broche autorise la descente verticale ou presque. Dans la grande marmite de réception, on trouve deux relais opposés, selon les options de l’équipeur, et un relais au débouché dans « l’œil ».

Il existe une autre disposition avec des relais chaînés plus anciens, l’un se trouvant en rive droite à 1,5 m en aval de la marmite suspendue, le second en milieu de cascade juste sous le décrochement signalé précédemment. Relais plein vide dans ce cas.
Du fait de la disposition et de la facilité à passer du point d’arrivée à celui de départ, l’équipement peut très bien être fait en technique spéléo ( corde 20 m puis corde 30 mètres ) car il suffit de redescendre dans la grande marmite pour récupérer la corde de cascade, puis remonter aux bloqueurs les 6 ou 7 mètres pour démonter le premier équipement sur broches.

Sinon, une main courante rappelable permet l’équipement en technique canyon…mais il faut trimballer la corde de 60 m et la remonter à pied pour recommencer !
Des rappels guidés peuvent aussi être mis en place, pour le plaisir technique ou pour formation. Eau très belle…de la rivière La Vulve, tout un programme donc ! Joli moulin en prime…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *