Mini et Nini s’offrent les 28 Bosses … 539

L'aventure et l'évasion

Mini et Nini s’offrent les 28 Bosses … 539

15 mai 2022 Randonnée 0

Mini et Nini s’offrent les 28 Bosses … 539

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout le monde (ou presque) connaît le circuit des 25 bosses de la Forêt des Trois-Pignons.
Ce circuit qui peut être tranquillement parcouru en 5 à 7 heures en marche douce, ou au contraire couru en moins de deux heures, voire effectué 8 fois de suite en 24 heures, et même 10 fois de suite sans dormir (170 km), connaît quelques évolutions.

Il existe en effet une version « 28 bosses » qui compte en fait 3 bosses moins marquées ou dédoublante.
Le plan ci-contre extrait du « Guide des Sentiers de la Forêt de Fontainebleau » présente bel et bien 28 bosses, toutes nommées, bien que le titre ne parle que de 25 bosses !
Mimi et Nini étant fermement décidées à n’en manquer aucune, ce seront donc toutes ces proéminences forestières et rocheuses qui seront gravies et descendues…en 7 heures, et avec succès.

 

Si le départ les vit plutôt pimpantes, dès la quatrième bosses le rythme s’est adapté… Les pas se sont faits plus courts et/ou plus lourds, leur fréquence réduite, parfois butant ou trébuchant sur racines et pierres en relief, et il fallut respirer un peu plus fort !

Mais ensuite, une stabilisation de l’effort permanent est apparue, jusqu’au déjeuner, pris vers 13 h, à la 15 ème bosse (sur 28), qui, dans le sens pris et partant du plus au nord, ne représente que 40 % de la distance totale du circuit qui avoisine les 18 km réels (et non pas les 15 ou 16 affichés).
En effet, contrairement à la multitude qui démarre du grand parking de Noisy-sur-Ecole, nous avons parqué le véhicule au Pommier Sauvage, près de la pointe nordique du circuit.
Effectuant ce parcours un vendredi, quel plaisir que de ne rencontrer que quelques dizaines de personnes en 7 heures, comparativement à la centaine à l’heure des week-ends de beau temps !!!

Les genêts dorés seront au rendez-vous, ainsi que les lézards verts ou gris des murailles, beaucoup d’oiseaux, et même une petite Coronelle lisse, joli serpent, hélas trouvé mort.
Mimi et Nini s’en donneront à cœur joie, sautillant un peu partout das les chaos gréseux, même si, vers la 20 ème bosse (sur 28) la fatigue commença à se faire sentir plus sérieusement.

Nous ralentîmes évidemment le rythme, multipliâmes les pauses et les gorgées d’eau, allégeâmes un dos pour donner de l’aisance, et alignâmes les dernières bien plus lentement, mais sûrement.
Et, au final, ces 28 bosses furent surmontées !
Un petit coup d’œil sur la carte et un téléphone pour bien repérer l’endroit où quitter le balisage rouge, et ne pas repartir sur la boucle (!)….et la voiture est bien là !
C’est avec son courage et sa ténacité que Nini aura brillamment « bouclé la boucle », sans plainte et sans reproche !  Bravo !
On aura quand même bu environ 8 litres d’eau à trois en 10 heures…et seule une vilaine glissade aura été constatée avec petite écorchure et brûlure de friction, c’est que le grès est abrasif !
Il semblerait  qu’une douche aura été suivie d’un ensommeillement rapide… 🙂 !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *