Rhinolophus ferrumequinum

L'aventure et l'évasion

Rhinolophus ferrumequinum

3 mai 2018 carrières diverses Spéléologie Zanimos 0

Rhinolophus ferrumequinum

Rhinolophus ferrumequinum, nommé Grand rhinolophe ou Grand rhinolophe fer à cheval, Grand fer à cheval ou encore Grand rhinolophe obscur, est une Chauve-souris que nous trouvons assez régulièrement mais en petit nombre, pour ne pas dire de moins en moins souvent, hélas.

C’est une chauve-souris assez grande pour un Chiroptère d’Europe, avec des ailes courtes et larges. Le nez mime un fer à cheval et le pelage est grisâtre avec des nuances dorsales rousses , et ventrales beiges . De  5,7 à 7 cm pour le corps et une queue de 3,5 à 6,5 cm, 35 à 40 cm d’envergure pour 15 à 30 grammes.

La population en France métropolitaine a été estimée à 40 000 individus .Le Grand rhinolophe fréquente des grottes, des caves et des mines de toutes dimensions avec 95 % d’humidité, avec une préférence pour les vastes espaces souterrains, durant l’hiver. Il affectionne une température proche de 8°C. Les femelles forment des colonies en période estivale et affectionnent les milieux bâtis chauds artificiels accessibles en vol et qui constituent un abri contre les précipitations et les températures froides. (greniers, combles,…)

Lors des périodes de chasse, le Grand rhinolophe utilise des gîtes de repos nocturne, tels que  porches, cheminées, viaducs, branches d’arbre, etc.

Le Rhinolophus f.  est mature sexuellement entre 2 et 3 ans, il se reproduit principalement en automne mais il peut aussi y avoir des accouplements en hiver et au printemps. Lorsque les femelles sortent d’hibernation en avril, la fécondation se déclenche à partir d’un stock de sperme bloqué et la gestation dure de 6 à 8 semaines. Les femelles se réunissent en colonies. Les mâles sont quant à eux solitaires et utilisent un panel d’habitats. Les naissances des jeunes ont lieu de la mi-juin à la mi-juillet et dépendent des conditions météorologiques, les mères accordent une forte importance à l’élevage de leur seul et unique petit annuel et peuvent revenir plusieurs fois la nuit entre des périodes de chasse afin d’allaiter leur progéniture.

Le Rhinolophus f.  chasse en plusieurs phases nocturnes alternées par des phases de repos, souvent à l’affût en se suspendant aux branches basses des arbres. Il repère ses proies en écoutant les bruits, puis les capture en l’air ou au sol. Comme tous les rhinolophes, le grand rhinolophe émet les ultra-sons par le nez et non par la bouche . Ses proies préférées sont principalement des Coléoptères (hanneton) et Orthoptères (sauterelle, criquet).

C’est une espèce strictement protégée. Sont notamment interdits :
– toute forme de capture intentionnelle, de détention et de mise à mort intentionnelle;
– la détérioration ou la destruction intentionnelles des sites de reproduction ou des aires de repos;
– la perturbation intentionnelle de la faune sauvage, notamment durant la période de reproduction, de dépendance et d’hibernation, pour autant que la perturbation ait un effet significatif
– la détention et le commerce interne de ces animaux, vivants ou morts, y compris des animaux naturalisés, et de toute partie ou de tout produit, facilement identifiables, obtenus à partir de l’animal, lorsque cette mesure peut nuire à l’espèce.

Le Rhinolophus ferrumequinum est négativement sensible à la pollution lumineuse nocturne, à la raréfaction des sites de reproduction et des gîtes d’hibernation, à la pollution chimique dans les charpentes, aux produits phytosanitaires divers, aux vermifuges, et bien sûr, aux insecticides.

Si vous le rencontrez, souvent suspendu et enveloppé dans ses ailes comme dans une cape-parapluie, ne le dérangez pas, notamment avec l’éclairage frontal…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *