S.J.V. à la Fête du Parc 2021 414

L'aventure et l'évasion

S.J.V. à la Fête du Parc 2021 414

4 juillet 2021 Communication externe Spéléologie 0

S.J.V. à la Fête du Parc 2021               414

A Villeparisis, la Fête du Parc Balzac, qui existait depuis des années, a été supprimée et remplacée par la Fête du Canal en 2017/2018
La nouvelle Municipalité de 2020 a décidé de la remettre au goût du jour en 2021, sans pour autant abandonner la fête du Canal, ce qui permettra d’avoir deux temps festifs importants en plein-air, l’un tout au nord l’autre presque au sud, l’un avant les grands congés d’été, l’autre après.
SJV, du temps où sa police d’assurance fédérale le lui permettait encore, organisait des ateliers aériens, avec progressions diverses harnaché-assuré.
Présentement, cela ne lui est plus possible, et l’on doit se contenter d’installations proches du sol, ce qui réduit fortement l’intérêt « aventurier », mais permet aux jeunes enfants de participer, et autorise un grand nombre de passages, le temps du harnachement et des manœuvres de sécurité étant éliminé.
Le Parc Balzac ayant été doté d’une tyrolienne permanente(en jaune ci-après) pour enfants et d’un parcours dit « Apache » à base de structures en bois au sol à parcourir avec plus ou moins de difficultés (en rose), l’idée fut d’en tirer le meilleur parti plutôt que de condamner l’accès à la tyrolienne pour raisons de sécurité et/ou source de petits conflits quant à l’ordre de départ… :-)! 
Ces éléments devant évidemment être complétés par l’apport d’agrès inhabituels, on proposa l’installation de deux passerelles de type « pont tibétain » deux fois dix mètres (en noir), l’une plutôt pour enfants (4/8 ans) l’autre plutôt pour préadolescents( 8/12 ans).

La première, tendue et rigidifiée, haubanée, à mains courantes basses, planchettes rapprochées, la seconde plus « molle », moins stable, à mains courantes plus hautes et planchettes moins serrées.
Mises sous tension avec des palans sur poignée et descendeur « Stop », entre des arbres sur lesquels des barres de support ont été fixées par des brêlages droits.
Une passerelle rigide à base de planches et d’échelles permettait de passer de l’une à l’autre…avec un petit côté « Cabane de Robinson ».

La portée et la masse nominale de ces agrès artisanaux impliquaient un support médian, l’un constitué par un portique de balançoire de jardin recyclé, l’autre par une échelle double de 4 m ouverte en V inversé.
Les accès se faisaient par de jolies échelles classiques en bois très inclinées.
Les décorations à base de ballons en grappes, et la pose de nombreuses protections molletonnées sur toutes les protubérances éventuellement heurtées achevèrent le travail.
Tout cela demanda environ 6 heures de préparatifs hors-site, 4 heures de mise en place pour 5 personnes, 1 heure de démontage à 8, et 4 heures de rangement et reconditionnements divers…soit à peu près 40 heures-homme(ou femme) de travail.
Cet atelier a bien plu aux 340 enfants qui ont pu le parcourir, nécessitant l’implication permanente de 6 bénévoles et 2 animateurs salariés (par la Ville) de 10 à 18 heures soit…64 heures-femme(ou homme) de travail…
Plus de cent heures au total, donc !
De petites sucreries offertes par la Ville, apportaient la touche « récompense-plaisir » aux enfants en fin de parcours

La satisfaction a paru générale, d’autant que tout le reste de la fête a battu son plein, dans une bonne et calme ambiance, que d’autres ateliers ont eux aussi bien plu au public, que divers stands alimentaires ou ludiques et prestations scéniques complétaient utilement et harmonieusement le programme, ainsi qu’un spectacle de clôture d’une heure, bien monté et de qualité.

Très bonne coordination générale de la part des Services municipaux concernés, de l’USMV et de la MPT Villeparisienne, à nos yeux tout au moins.
Pour sa part, SJV a beaucoup apprécié l’aide des Services Techniques pour les soixante barrières utiles à établir son périmètre de champ d’action préservé du public en promenade, et la coopération avec le Service des Fêtes pour les préparatifs.
Les visites et les encouragements des Elus et Elues, sur « le terrain », ont aussi contribué au bon esprit général de cette fête familiale « bon enfant ».

 

Au final, une bien belle journée qu’une météorologie un peu pessimiste au départ a finalement épargnée et même servi !

Tous les bénévoles de SJV sont ici chaleureusement remerciés, pour l’investissement sans compter, et plus encore pour le partage convivial, la meilleure volonté de toutes et tous pour mener ce projet à la réussite collective, dans une dynamique locale soutenue par la Municipalité soucieuse de s’appuyer sur la vie associative, créatrice de tissu social, unificatrice et pacifiante.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *